Coup d’État à “Là-bas si j’y suis”

Daniel Mermet

Daniel Mermet passait le plus clair de son temps pendu au téléphone avec ses camarades bolivariens d'Amérique latine. Ses notes de portable nous coûtaient trop cher, je me devais d'y mettre le holà!

Des vigiles ont arrêté puis expulsé vers le Costa Rica l’animateur de “Là-bas si j’y suis”, Daniel Mermet, qui était sur le point d’organiser une consultation populaire jugée illégale par la nouvelle direction de France Inter. L’hyperphilosophe Alain Finkielkraut a été désigné pour lui succéder.

De la place de la Concorde à celle de la Bastille, des dizaines de milliers de manifestants réclament son retour sur France Inter. Les retransmissions des chaînes de télévision et de radio ont été interrompues, les aéroports de Roissy et d’Orly ont été fermés, l’électricité et les communications ont été coupées dans la capitale.

Les condamnations de cette éviction se multiplient à travers le monde et notamment dans les rangs de la gauche radicale latino-américaine, dont M. Mermet s’était rapproché ces dernières années. Le président américain Barack Obama s’est dit “profondément préoccupé” et sa secrétaire d’État, Hillary Clinton, a condamné des actions qui “violent les principes de la Charte démocratique de l’audiovisuel public”.

À son arrivée à San José, encore revêtu du pyjama à l’effigie de Che Guevara dans lequel il a été expulsé, l’animateur, par ailleurs bien connu pour ses penchants conspirationnistes, s’est dit victime d’un “enlèvement” et d’un “coup d’État”. “Si les États-Unis ne sont pas derrière ce coup d’État, les putschistes ne pourront pas conserver l’émission”, a-t-il affirmé à la chaîne de télévision américaine CNN. Il a ensuite déclaré qu’il se considérait toujours comme le présentateur de “Là-bas si j’y suis”, démentant catégoriquement avoir démissionné, comme l’avait affirmé le porte-parole de l’hyperdirecteur récemment nommé pour venir rétablir l’ordre hertzien, Philippe V. Huit de ses collaborateurs ont également été arrêtés par les gros bras de la Maison Ronde, a indiqué à l’AFP un journaliste de la rédaction de France Inter.

C’est au nom du respect de la Loi fondamentale sur la hiérarchie de l’information que les vigiles sont intervenus dimanche matin au domicile de M. Mermet. “Les événements d’aujourd’hui ont pour origine un ordre judiciaire émis par un juge compétent”, a confirmé le CSA dans un communiqué. Le point de départ de la crise a été la décision de Daniel Mermet d’organiser coûte que coûte une consultation populaire jugée illégale par l’autorité de régulation de l’audiovisuel. M. Mermet, dont l’émission avait été déplacée, à la rentrée 2007,  de 17 heures à 15 heures, avait souhaité consulter les auditeurs pour ouvrir la voie à une révision de l’horaire de son émission lui permettant de retrouver un créneau de diffusion plus tardif.

Jeudi matin, des troupes ont été déployées dans les couloirs de Radio France, faisant craindre un soulèvement militaire contre le nouveau président, Jean-Luc Hees. Mais l’armée a ensuite assuré vouloir seulement aider celui-ci à garantir l’ordre radiophonique.

Les pays membres de l’Alliance bolivarienne pour le gauchisme audiovisuel (Alboga), le bloc antilibéral fondé par le Venezuela et Cuba, dont Daniel Mermet est le porte-parole en France, ont dénoncé un “coup de force qui n’est pas sans rappeler les mœurs patronales longtemps en vigueur à Charlie Hebdo. Un sommet de l’Alboga a été convoqué en urgence dimanche à Managua, selon le président vénézuélien Hugo Chavez, qui a menacé “d’agir, y compris militairement”, si son ambassadeur sur les ondes de France Inter était malmené.

Cuba a immédiatement dénoncé un “coup d’État brutal et criminel”, tandis que le Brésil condamnait “de façon véhémente l’action militaire entreprise contre un journaliste de radio dont le seul crime est d’être de gauche”, soulignant que “d’éventuelles divergences d’ordre éditorial doivent se régler de façon pacifique, par le dialogue”.

L’Union européenne, de son côté, a “fermement” condamné l’arrestation de “l’animateur historique de ‘Là-bas si j’y suis’”, selon le ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Kohout. Londres a condamné “l’expulsion” de Daniel Mermet et appelé à la “restauration d’une grille des programmes démocratique et au respect du droit du travail à France Inter”.

(d’après l’AFP, enfin j’me comprends)

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , ,

30 Réponses to “Coup d’État à “Là-bas si j’y suis””

  1. louisemiches Says:

    Et dans le Larzac d’immenses « Z » fleurissent à flanc de colline…

  2. sylvain Says:

    trouducul

  3. Eddy Gordo Says:

    Quel bon ratio pour les Etats-Unis et l’Union Europeenne. Un coup rate en Iran mais un superbe succes au Honduras. Vue la frequence de ce genre d’evenement je me demande qui va etre le prochain pays victime. Argentine, Venezula ou Liban, Bielorussie, peut-etre?

  4. Gaston M. Says:

    En tant que descendant direct de Rahan (le fils des âges farouches), je me devais de réagir car j’ai fait un cauchemar. Un jour futur Onfray rachetait SinéHebdo et peu après le roi Jean sarkozy le nommait directeur de France Culture. Et puis je me suis réveillé instruit d’une vraie découverte : on peut atteindre des sommets en philo et perdre le sens de ce qui se passe sur terre. Ouf ! Y a de la place dans l’Histoire pour nous les imbéciles.

    La semaine dernière, Onfray avait une révélation dans SinéHebdo n°41: le capitalisme agitait déjà la hache du chasseur au Néolithique. Manière sans doute d’affirmer le caractère « naturel » du capitalisme. Et pourquoi pas antérieurement pendant qu’on y est puisque d’autres armes et pièges de chasse étaient connus depuis bien avant cette période ? Mystère, les anthropologues n’étaient pas convoqués au délire.

    Cette semaine Onfray continue de s’enfoncer tout seul dans SinéHebdo n°42 en s’accaparant maintenant La Boétie afin de faire passer les abstentionnistes pour des ignorants. A l’instar des politiciens de carrière, il titre son billet ainsi : « abstention, piège à cons ! « …

    Alors que les gens comprennent que les élections sont bel et bien devenues un jeu de dupes qui confisque la démocratie (l’épisode du référendum européen leur a clairement servi de leçon), Onfray pourrait philosopher sur la haine qu’entretient le capitalisme (« naturel » ou surnaturel mais en tout cas sauvage et inhumain) à l’endroit de la démocratie. Non, non, non, il feint de croire que sarkozy sort sur-légitimé d’élections désertées. Or les citoyens savent désormais au contraire que Sarkozy, c’est 10%. On attendait d’autres armes et pièges de chasse philosophiques face à cette idéologie qui unit les candidats au Pouvoir contre le peuple. On les trouvera ailleurs.

    Merci à SinéHebdo de nous avoir fait rencontrer un jour Jacques Rancière…

  5. NicolasS Says:

    C’est bien, Philippe. Je vois qu’ça rentre. T’as bien suivi mes conseils de la semaine dernière. C’est le bordel à France Inter et du coup plus personne ne s’intéresse à l’affaire Balladur/Karachi. Oui, celle des commissions dont j’étais chargé de surveillé la rétrocession.
    En même temps, Phil, ça ne sert à rien de faire du zèle. Avec la disparition de l’autre nègre-blanc qui chantait avec le nez, la plèbe avait déjà de quoi ronger son os. Je sais trop comment ça fonctionne, le peuple.
    Si, comme mon vieux pote Berlu, je me tapais des gamines, j’aurais juste à prier pour que Johnny casse sa pipe. Oui, je sais: un ami. Justement, un ami, ça se sacrifie. Sinon, à quoi ça sert? Même le fute câlé sur les chaussettes, j’aurais qu’à laisser couler une larme devant les caméras et la France entière passerai l’éponge sur mes galipettes.
    Mais, bon, je dis ça comme ça: je vais pas tromper ma Carla avec des pétasses qu’ont qu’une malheureuse Swatch au poignet. En plus, Philou, tu connais bien Carlita: elle me le ferait payer au centuple. Sûr que je me mangerais le manche de sa gratte et qu’elle me ferai bouffer ses partitions. Eh puis ça la foutrait mal. Tous ces trou’duc qui me trouvent super juste parce que j’ai réussi à tomber un ex-mannequin. Tiens, si Lady Di s’était pas plantée en Mercos, je l’épousais en seconde noce et j’étais réélu même après sa ménopause.
    Bon, Phil, soyons sérieux. Tu sais, y’a cette petite que j’aime bien, là, Mireille Matthieu. Tu peux pas lui trouver une case dans ta grille? je sais pas, moi: t’as qu’à lui filer un créneau nocturne, elle nous fera très bien sa Macha Méril. Un truc genre « Allo, Mireille? J’sais pas c’qui y’a, j’ai pas sommeil ». Ouaih, bon titre, retiens le…
    Bon, j’te laisse. J’ai Fred sur l’autre ligne, il a une grande idée pour relancer la culture en France: enseigner les textes de Carla dans les maternelles. Bonne prise, ce Mitterrand. J’espère juste qu’il restera discret côté quéquette…

  6. Laurence Parisot Says:

    Faire revenir Mermet et le droit du travail en même temps à France inter c’est une très bonne idée, comme ça on pourrait les présenter l’un à l’autre (apparemment il ne se connaisse pas)
    http://cequilfautdetruire.org/spip.php?article51

    Et pour Mermet faire fermer leur gueule à ceux qui ne lui lèchent pas le cul est une vieille habitude, avec Val il ne sera pas dépaysé. Mermet a fait fermer le forum de LBSJS quand ses « méthodes » de travail ont commencé à y être discutées. voilà ce que disait le Webmaster du site à l’époque :

    Salut,

    Moi, je le sais [pourquoi le site a été fermé], puisque je suis le webmestre de ce fameux site ! En gros, pour aller très vite, et sans rentrer dans les détails, j’ai eu le choix entre « filtrer » (selon ses termes) les messages, ou fermer le forum ; Quant à ceux qui pensent qu’il s’agit d’une énième tentative de destabilisation (de ma part ?), pensez-vous vraiment que j’aurais consacré beaucoup de temps, d’énergie, etc… à la mise en place de ce site, si c’était dans le but de desservir cette émission ? Je pose la question ; non, je ne fais pas partie du méchant grand capital…

    Ricar, webmestre du site LBSJS.

  7. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ Laurence Parisot

    Heureusement que tu es là, j’ai failli faire une belle connerie. En matière d’autogestion des ressources humaines et de filtrage des commentaires, je réalise que Mermet a pas mal modernisé son logiciel et qu’au fond, lui et moi avons bien des points en commun.

    Je viens d’ailleurs de lui envoyer un SMS, en espérant qu’il est encore temps:

    “Daniel, si tu reviens, j’annule tout!”

  8. Laurence Parisot Says:

    De rien Philippe,

    Par contre, peux tu dire à Daniel M. de changer de Conseil en com’, parceque le coup du « attention je me faire virer, ils sont tous contre moi » il le fait tous les ans en juin et ça commence à se voir.
    D’un autre coté se faire payer par le service public pour 20 min de répondeur et 40 min. de rediffusion (100% stagiaires et pigistes inside), Chapeau l’artiste. Comme toi mon philippe avec tes chroniques recyclés de CH sur Inter.

    PS est ce que tu peux passer pour l’université de cet été, BHL m’a fait faux bond.

  9. Bernard-Henri Lévy Says:

    Permettez: je n’ai fait faux bond à personne, je suis un homme de parole.
    (Dalida en a même fait une chanson.)
    Mais il y a que je me lance dans une nouvelle aventure (de la liberté): la déclamation de mon grotesque bloc-note lepointique devant une webcam, en VF, puis en VO.
    L’enjeu n’est pas mince, puisqu’il s’agit tout à la fois de libérer l’Iran (comme je fis naguère avec la BHL, puis avec le Soudan; liste non exhaustive) et de montrer que, non, mille fois non, le ridicule ne tue (absolument) pas.
    Voyez plutôt.
    http://www.facebook.com/pages/Bernard-Henri-Levy/91342363268?v=app_2392950137&viewas=0

  10. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ Laurence

    Plouf-plouf.

    Finalement, je pense que je vais confirmer Alain Finkielkraut à “Là-bas si j’y suis” et nommer Daniel à la DRH de France Inter.

    Pour les stagiaires, on pourrait faire comme à Charlie: les nommer “stagiaires permanents”. Non remarque, c’est pas une bonne idée, ça risquerait de nuire à l’émulation.

    Comme tu dis si bien, “la vie, la santé, l’amour sont précaires; pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?”

    PS: Pas de problème pour cet été. Grâce à toi, ce sera la deuxième fois que je mettrai le pied dans une université. Par contre, cette fois-ci, si tu pouvais empêcher Olivier Cyran et Pierre Carles de rentrer, je pense que la démocratie en sortirait revigorée…

  11. Chantal Says:

    Ah oui,les vidéos de vous,cher Philippe,aux universités d’été du MEDEF,essayant de vous justifier face à Olivier Cyran et Pierre Carles,quel régal:mais oui,vous aviez raison,vous aussi vous êtes un patron(ça,vous le faites bien savoir autour de vous!) et en ce qui concerne l’art du licenciement ,vous êtes le roi!!!!!

  12. Daniel M. Says:

    Sabotage,

    Toutes ces histoires ont été créé par le Grand Capital pour me détruire après seulement 20 années d’émission. Ils ont eu Lucien Jeunesse, Macha Béranger, José Arthur mais ils ne m’auront pas.

    Daniel M.

    P.S.: Si mon assistante me lit, déjà tu soulèves ton cul de ce PC et tu vas faire le tri dans le répondeur pour ne garder que les auditeurs qui pensent bien (tu gardes quand même deux ou trois gros cons FN pour faire illusion). Quand t’as fini t’es gentille tu vas chercher mes chemises au pressing et tu viens faire le ménage (et magne toi le cul la révolution n’attend pas)

  13. gauchedecombat Says:

    Philppe V. Tu peux toujorus dire et écrire ce que tu veux, on t’a déjà reconnu….. résistance !

  14. yourglaaa Says:

    Philippe Val je te vois…

  15. Renaud Lambert Says:

    C’est vraiment pas juste, pourquoi je trinque, moi aussi ? C’est pas parce que je m’appelle Lambert que je suis lambertiste. Je vous jure, M’sieur Val, que je suis pour rien dans la tonalité des émissions de Daniel Mermet; Je suis un jeune journaliste, j’étais au chômage. Mermet m’a embauché pour faire des économies de salaire. Vous ne pouvez pas me reprocher de partager je ne sais quelle ligne éditoriale. J’y connais rien en politique. Si vous voulez, je rejoins l’équipe de « Rue des entrepreneurs ». Je fais comme vous me dites de faire, M’sieur Val…

  16. antidragon Says:

    Mon conseil :

    (tu gardes quand même deux ou trois gros cons de l’extrême gauche pour faire illusion).

  17. antidragon Says:

    L’extrême gauche en France est extraordinaire, elle défend Israel, un pays raciste, ségrégationniste, théocratique, qui a volé la terre des palestiniens au prétexte que d’obscurs ancêtres y auraient séjourné; Et elle traite de gros cons, les français qui sont chez eux, qui veulent le rester, sans être envahis par le tiers monde, sans subir la violence, la délinquance, le chômage, et cette guerre de tous contre tous, mise en place par l’état Français infiltré par l’extrême gauche.

  18. Riss Says:

    Philippe vite,

    y’a un antisémite qui s’est introduit sur ton blog

    J’ai bon chef, je pourrais ravoir 5% chef

  19. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ Riss
    Merci pour ton commentaire de délation mon petit Riss. Pour ta peine, je te nomme médiateur de Charlie Hebdo.

    @ antidragon
    Attention à la hiérarchisation des commentaires! Je sens que vous avez besoin de vacances. Je vous suggère le Club Méd’ de Hénin-Beaumont ou un séjour à l’hôtel du Parc Astérix… (En attendant, je me vois contraint d’Hadopiser votre adresse IP.)

  20. antidragon Says:

    C’est cela , ouuiiiii !!

  21. Vace de Grâle Says:

    Patron?
    alors , que fait-on des réservations pour le baptême de l’air en A 330 offert à l’équipe de Mermet ?

  22. La French Connexion Says:

    Val à Inter ?

    Adieu veaux, vaches, pommiers…

  23. Top Posts « WordPress.com Says:

    […] Coup d’État à “Là-bas si j’y suis” Des vigiles ont arrêté puis expulsé vers le Costa Rica l’animateur de “Là-bas si j’y suis”, Daniel […] […]

  24. La French Connexion Says:

    Cher Philippe venez donc recruter chez nous pour votre nouvelle grille :

    http://frenchcarcan.com/2009/07/02/la-reacosphere-en-16-adresses/

  25. Bob l'éponge Says:

    Oh oui! S’il vous plaît philou, engagez French Connexion et toute l’équipe du site Frenchcarcan pour élaborer votre future grille de rentrée. La conception hautement philosophique qu’ils ont de la société, et leur vision globale du monde d’une grande acuité, ne peuvent que parfaitement s’accorder à votre analyse toute aussi fine.
    Concoctez-nous ce « nouveau monde meilleure » avec amour, je vous fais confiance.

  26. La French Connexion Says:

    Bob : Merci pour ce soutien de candidature, Philippe et nous avons les mêmes valeurs. Travail, Famille, Livni !

  27. Le Sot Says:

    Totalement solidaire du pyjama !

    (carte Alboga n° 1936).

  28. La French Connexion Says:

    Philippe : A quand votre prochain éclairage ? Nous avons besoin de vos lumières.

  29. Chantal Says:

    Oui,prochain éclairage attendu avec impatience!!!Fiat lux Vali!!!
    Besson envisage de porter plainte contre Guillon pour sa chronique de France inter sur les mariages gris et cher Val ,vous ne réagissez même pas,vous avez donc moins peur des procès à France inter qu’à Charlie hebdo?Vous aviez pourtant viré Siné car vous prétextiez être mort de frousse d’un procès du prince Jean,vous en souvient-il?

  30. Terpsichore Says:

    Cher Philippe,
    histoire de vous remonter le moral, sachez que certain(e) continue à bien vous aimer. Vous provoquiez jusqu’ici des débats publics intelligents et c’est dommage que vous ne rédigiez plus d’éditorial dans Charlie car, du coup, j’ai cessé de l’acheter (et aussi parce que les libidineries de Wolinski me sortent par les trous de nez).
    Finkelkraut, BHL et Co (que vous aimez, je sais), ne témoignent en rien de cette belle indépendance d’esprit que vous cultivez et l’Histoire les oubliera comme ces faux prophètes dont parle Chomsky (que vous n’aimez pas, je sais).
    Continuez, vous, Philippe à alimenter le débat en sorte que nous ne tombions pas un jour dans l’univers prédit par Orwell. La vraie originalité + courage politique se raréfient. Et vous, en plus, vous avez de l’humour, alors…au boulot!

    A Chantal: si Besson est furieux contre France Inter n’est-ce pas la preuve que le débat s’y est montré un tant soit peu libre et heureusement ?
    Pour ce qui est de l’affaire Siné, elle est symptomatique du trop long refoulement concernant la responsabilité francaise dans l’holocauste et, comme toujours, tout ce que l’on refoule finit par vous sauter à la figure. L’antisémitisme francais n’a jamais été suffisamment regardé à la loupe comme cela s’est fait en Allemagne où même là le sujet reste archi sensible malgré tous les musées, monuments et mémoriaux aménagés ici et là. Je trouve que P. Val finit un peu par faire office de bouc émissaire, là.
    Il est peut-être temps de changer de disque surtout que Siné que je respecte, n’est pas à plaindre actuellement et son éviction l’a plutôt boosté. Alors : petite pause sur le sujet ? Non ? Bon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :