Posts Tagged ‘négationnisme’

Internet a le sida

5 septembre 2008
Légende

Mon mentor, le regretté Louis Pauwels, avait vu juste. Les internautes (ci-dessus, un blogueur de Médiapart) sont atteints d'un sida mental. Ils ont perdu leurs immunités naturelles; tous les virus décomposants les atteignent. Nous nous demandons ce qui se passe dans leurs têtes. Rien, mais ce rien les dévore.

Z’avez entendu ma chronique, ce matin sur France Inter?

Hin ! hin !

J’attendais ça depuis un mois et demi. On a bien raison de dire que la vengeance est un plat qui se mange froid. Ce matin, je me suis tapé un sacré gueuleton – heureusement que je ne fais pas le Ramadan.

Au menu : régler leur compte à Médiapart et à l’Internet, ces deux sombres mamelles de la Valophobie.

Hin! hin!

On fait moins les malins, maintenant que j’ai retrouvé les codes secrets de ma force de frappe radiophonique.

À Médiapart, depuis ce matin, il paraît que c’est la panique: ma secrétaire me révèle que sa tante lui a dit que, selon son charcutier, ils ne savent plus où se mettre.

Faut dire que mon billet était, comme toujours, d’une rigueur scientifique que n’eût pas reniée Pasteur. Je me suis appuyé sur une longue enquête de terrain menée en recopiant dans Charlie une chronique de l’urgentiste Patrick Pelloux, qui avait lui-même mené une investigation au long cours auprès de sa belle-sœur, qui lui a confié – si j’ai bien compris – que la marraine de sa voisine lui avait dit que d’après le neveu du frère de sa boulangère, qui est féru d’Internet, Médiapart avait publié un scoop à la une de Gougueule Actualité pour affirmer que le sida n’existe pas et que les avions qui se sont écrasés sur les tours jumelles seraient en fait des libellules géantes ayant muté à cause du maïs transgénique.

Encore une belle illustration qu’Internet est une gigantesque benne à ordures où des blogueurs paranoïaques passent leur temps à remettre en question les généreux communiqués de l’Élysée au lieu de dire merci – comme à Charlie,j’ai imposé le devoir de politesse.

Si après ça je ne reçois pas le prix Christophe Barbier de la finesse éditoriale, c’est qu’il y a un complot qui se trame contre moi.

Je crois en tout cas qu’après un Scud pareil, c’est pas demain la veille qu’un blogueur osera dire du mal de Philippe Val sur la Toile d’araignée!

Publicités