Posts Tagged ‘michel houellebecq’

Levée d’écrou

14 janvier 2009
2_shining1

En déportation, comme autrefois en pensionnat, j'ai servi de bouc émissaire. Jack, de la chambre d'à coté, n'arrêtait pas de me poursuivre avec une hache en plastique en hurlant: "Wendy!" On s'entendait bien malgré tout car nous sommes tous deux écrivains. Lui écrit des livres avec une seule phrase; et moi j'ai pondu tous mes puddings à partir d'une seule idée – courte.

Le complice du Dr Petiot (je crois qu’il se nomme Mengele ou quelque chose comme ça) a fini par se rendre à l’évidence: sans moi, la France n’est plus tout à fait la France. Alors il a signé mon autorisation de sortie, non sans en référer préalablement au préfet de police de Paris (je crois qu’il se nomme Papon ou quelque chose comme ça), qui avait demandé mon internement (ma déportation, devrais-je dire) il y a deux mois et demi.

Et me voilà, errant sur le trottoir de la rue Cabanis, tel un hamster abandonné sur une aire d’autoroute au début du mois d’août, avec pour seuls bagages mes livres fétiches: Ennemis publics, de Laurel et Hardy, et “L’Éthique” pour les Nuls, de Michel Onfray. Me faire ça à moi! Je ne sais pas si c’est la proximité de la prison de la Santé ou quoi, mais je me sens un peu comme un islamiste du Hamas rendu à la liberté par le régime socialo-communiste de Nicolas Sarkozy (jamais avare de son laxisme envers les ennemis de la laïcité) après douze années de préventive.

(more…)

Publicités

L’ennemi public numéro 3

8 octobre 2008
    Bienvenue à la Mamounia/ Darla-Dirladada/ Y a les Adler et les Strauss-Kahn/ Daarla-Dirladada/ On va s'en fourrer jusque-là/ Darla-Dirlada…

Viens nous voir à la Mamounia/ Darla dirladada/ Y a les Adler, y a Rachida/ Darla dirladada/ On va s'en fourrer jusque-là/ Darla dirladada/ Les talibans on les pendra/ Darla dirladada/ Tous les soirs on fera la java/ Darla dirladada/ Vos impôts on les paiera pas/ Darla dirladada/ Nos parachutes on s'les dorera/ Darla dirladada…

En matière de puddings, j’ai trouvé plus fort que moi. Mais non, voyons! Pas pour les manger: tout le monde sait qu’Alexei règne sur la discipline depuis plus de vingt ans, tel un Lance Armstrong qui assommerait chaque année le Tour de France sans jamais prendre sa retraite. Je parle, bien sûr, de les cuisiner.

Vraiment fortiche en pâtisserie littéraire, le Bernard! Heureusement que c’est un ami, sinon j’en concevrais un soupçon de jalousie à son égard. Faire un best-seller en librairies à partir de ses propres e-mails, même moi qui m’y connais en recyclage des ordures ménagères, je n’aurais jamais osé.

(more…)