Posts Tagged ‘caroline fourest’

Néocons’ anonymes

27 avril 2015

AA— Bienvenue à tous, asseyez-vous et mettez-vous à l’aise… Ce soir nous recevons Philippe, un nouvel adhérent, éditorialiste. Je vous demande de lui souhaiter la bienvenue.

[Tous en chœur] Bienvenue Philippe!

— Tout d’abord, bravo Philippe! Nous savons tous ici que ce n’est jamais facile d’admettre qu’on est devenu dépendant. Vous avez eu du courage, je tenais à vous en féliciter… (more…)

France Inter tripotée, mais France Inter libérée

2 septembre 2009
iiiii

– Y a-t-il des questions ?…

– Bon, les enfants, installez-vous vite… Je ne vais pas pouvoir rester longtemps parmi vous, j’ai un TGV qui m’emmène en RTT dans un peu moins de deux heures… Il manque des sièges? Le Gouguec, Pommier, mettez-vous à quatre pattes pour que vos collègues puissent s’asseoir.

Alors les amis, vous le savez, si je vous ai convoqués aujourd’hui c’est pour vous dire deux mots à propos de la Révolution nationale radiophonique que j’ai tricotée depuis que Carla m’a filé les clés de cette turne, je veux dire depuis que Jean-Luc Hees m’a fait la surprise de me nommer dictateur de Fr… enfin plutôt directeur de France Inter, enfin j’me comprends.

Déjà, une bonne nouvelle: il y en a plein parmi vous qui vont enfin avoir le temps de ranger leur bureau et de répondre à leur e-mails en retard. Parce que je ne vous cacherai pas qu’entre les plans sociaux qui s’annoncent et l’effondrement prévisible des cours de l’audience consécutif à ma nomination, les temps qui viennent risquent d’être difficiles. Surtout pour vous… (more…)

Oui, nous pouvons pouvoir (en pouvant)

19 janvier 2009
légende

Pour aider Baruch Obama à fortifier la démocratie antiterroriste américaine, j'ai décidé, à titre exceptionnel, d'abonner la Maison Blanche à “Charlie Hebdo”.

Ma déportation hospitalière m’a tenu éloigné de vous à un moment où vous aviez particulièrement besoin de mes lumières. À la cantine de Sainte-Anne, ce fameux 4 novembre 2008, je vous imaginais perdus, cherchant à tâtons, dans la nuit sans lune de la géopolitique complexe du XXIe siècle agonisant, le faisceau rassurant de la lampe à pétrole qui me tient lieu d’intellect.

Des événements comme celui-là, sans un Philippe V. pour en analyser la portée, c’est du gâchis, je suis bien d’accord avec vous. Je m’étonne d’ailleurs que les Américains, qui sont pourtant le peuple le plus évolué de la terre, n’aient pas décidé à l’unanimité de reporter cette élection de quelques semaines en attendant ma levée d’écrou.

(more…)

Levée d’écrou

14 janvier 2009
2_shining1

En déportation, comme autrefois en pensionnat, j'ai servi de bouc émissaire. Jack, de la chambre d'à coté, n'arrêtait pas de me poursuivre avec une hache en plastique en hurlant: "Wendy!" On s'entendait bien malgré tout car nous sommes tous deux écrivains. Lui écrit des livres avec une seule phrase; et moi j'ai pondu tous mes puddings à partir d'une seule idée – courte.

Le complice du Dr Petiot (je crois qu’il se nomme Mengele ou quelque chose comme ça) a fini par se rendre à l’évidence: sans moi, la France n’est plus tout à fait la France. Alors il a signé mon autorisation de sortie, non sans en référer préalablement au préfet de police de Paris (je crois qu’il se nomme Papon ou quelque chose comme ça), qui avait demandé mon internement (ma déportation, devrais-je dire) il y a deux mois et demi.

Et me voilà, errant sur le trottoir de la rue Cabanis, tel un hamster abandonné sur une aire d’autoroute au début du mois d’août, avec pour seuls bagages mes livres fétiches: Ennemis publics, de Laurel et Hardy, et “L’Éthique” pour les Nuls, de Michel Onfray. Me faire ça à moi! Je ne sais pas si c’est la proximité de la prison de la Santé ou quoi, mais je me sens un peu comme un islamiste du Hamas rendu à la liberté par le régime socialo-communiste de Nicolas Sarkozy (jamais avare de son laxisme envers les ennemis de la laïcité) après douze années de préventive.

(more…)

Reviens, Voltaire, y a du pudding pour le dessert

28 octobre 2008
Mon dernier opuscule, paru chez Grassouillet, est tellement appétissant que

Avec ses 90% de matières grasses intellectuelles, mon dernier opuscule, paru aux Éditions Grassouillet, est tellement nourrissant que certaines lectrices voraces ont dû par la suite renouveler leur garde-robe…

Oh, j’entends déjà vos sarcasmes! T’étais où? Ça roupille sec sur ce blog! Meilleur éditorialiste de France? Macache! Regarde Christophe Barbier: lui, au moins, il a un avis sur tout quatre fois par jour

Vous êtes vraiment ingrats. Apprenez que la philosophie de comptoir est une maîtresse exigeante. Quand je l’abandonne trop longtemps au profit de l’éditorialisme de bistrot, elle me fait une scène de ménage à réveiller tout Joinville-le-Pont. Alors ravalez votre ironie et laissez-moi plutôt vous raconter pourquoi j’avais un peu disparu de la Toile à frire ces derniers temps.

(more…)

Réseau Turbigo

7 octobre 2008
YYYY

Les mercenaires fanatisés – ne vous fiez pas à leur visage poupin – des sections d'assaut du Nouveau parti anticapitaliste ont pour la plupart été recrutés par Olivier Besancenot en personne lors de ses voyages répétés au Proche-Orient. Leur devise, à elle seule, glace le sang: “Éditorialiste, tu es sur ma liste!”

Avec mes amis néo-cons’, on a décidé d’entrer en clandestinité, histoire d’échapper aux rafles le jour où Benito Besancenot exécutera son coup d’État social-fasciste.

M’inspirant des nombreux documentaires que je visionne en boucle depuis quarante ans et qui ont forgé mon expertise sur la Résistance comme sur la Solution finale (je pense bien sûr à La Grande Vadrouille, à La Vache et le prisonnier ou encore au Jour le plus long), j’ai eu une idée étincelante – que n’eût certainement pas reniée Jean Moulin – pour protéger nos véritables identités, et ainsi éviter que notre réseau nouveau-né soit démantelé en cas de pépin.

(more…)

Bombardons Kaboul-sur-Ouèbe

2 octobre 2008
le seul avantage

Le seul avantage avec la burqa, c'est que ça permet aux Afghanes opprimée de dévorer “Charlie Hebdo” à l'insu des talibans. (Ci-dessus, deux journalistes de la presse féminine rient aux éclats devant le numéro spécial consacré aux caricatures du prophète.)

Enough is enough !

Je viens d’écrire à Michel Boyon, le président du CSAA (Conseil supérieur de l’audiovisuel atlantique) une lettre incendiaire – magnanime, j’en ai toutefois profité pour lui conseiller de ne jamais tourner le dos à Rachid Arhab, cet adepte du sourire kabyle dont le patronyme est une quasi-fatwa.

Cela fait maintenant une semaine que le scandale se perpétue, sans même faire la une de Libé ou du Nouvel Obs – Laurent! Denis! n’attendez pas que Joinville-le-Pont devienne l’Oradour-sur-Glane de la Guerre des civilisations! Pendant cet interminable carême de l’information, long comme un jour sans pain au chocolat, mon sang a bouilli, mes supporters ont fait les cent pas d’ici à là-bas, en se rongeant les ongles des pieds, mais je me suis abstenu de réagir. Je n’en ai appelé ni au peuple ni à l’Otan, malgré d’obsédantes démangeaisons.

(more…)

Philip Val, agent fédéral satirique (1)

23 septembre 2008
légende

Je n'ai que 24 heures pour faire rendre gorge à Saddam Halimi. Ce prédicateur halluciné de la critique fondamentaliste des médias menace de parachuter sur Los Angeles des pâtisseries orientales renfermant les versets sataniques de Pierre Bourdieu…

Mon nom est Philip Val et je suis agent fédéral satirique.

Un déluge d’emmerdes s’est abattu sur le Pays des hommes intègres.

Un terroriste octogénaire a pris possession des studios de CNN et menace de diffuser à la planète entière une apologie télévisuelle du conspirationnisme. Des talibans exercent un chantage au couscous sur la gastronomie américaine. Mon fils adoptif, Bernard-Henri-Lévy Val, fait l’objet d’une fatwa anonyme puis disparaît mystérieusement. Et au sein de ma propre unité, le commando Turbigo, des traîtres non identifiés semblent avoir partie liée avec l’ennemi.

Pour espérer sauver l’Occident, je dois passer 24 heures sans dormir, ni boire de café, ni aller faire caca.

(more…)

Charlie Goes To Hollywood

19 septembre 2008
ddddddd

Je me sens taillé pour ce rôle aux côtés de Jack Bauer. À “Charlie Hebdo”, ça fait longtemps que la satire passe après l'antiterrorisme…

La branche bobo d’Al Qaida vient de frapper les tours jumelles de la laïcité cinématographique – aka Daniel et Bibi. Une alliance a été conclue entre les bobos de droite du Figaro et du Monde et les bobos de gauche de Rue89 et des Cahiers du cinéma. Le résultat en est terrifiant.

Alors comme ça, notre film serait un navet autosatisfait, dépourvu de la moindre subtilité et de toute profondeur, à peine digne d’être diffusé chez les ex-légionnaires du “Droit de savoir”, aussi éloigné de ce que devrait être le cinéma que Joinville-le-Pont l’est de Kuala Lumpur!

(more…)

Ground Zero à Turbigo

11 septembre 2008
légende

Après le succès rencontré par le premier numéro de “Siné Hebdo”, Guy Bedos et Michel Onfray adressent une prière de gratitude au Tout-Puissant…

Ce matin, y avait réunion de la rédac’. Vous auriez vu l’ambiance! Au 44, rue de Turbigo, on se serait cru à Ground Zero il y a sept ans, après l’attaque des barbus volants sur les tours siamoises. Deuil et désolation. Un journal qui, hier, faisait la fierté du pays tout entier se trouvait soudain rasé, rayé de la carte, enseveli sous les décombres de la haine obscurantiste.

Moi : Bon, les mecs [les nanas sont rares à Charlie, alors pour gagner du temps je dis “Bon, les mecs”], j’ai les chiffres de vente d’hier: c’est NUL! Va falloir vous retirer les doigts du cul parce qu’à ce rythme-là, dans six mois je délocalise la rédaction dans le Sichuan.

(Tout le monde baisse les yeux.)

(more…)