Oui, nous pouvons pouvoir (en pouvant)

légende

Pour aider Baruch Obama à fortifier la démocratie antiterroriste américaine, j'ai décidé, à titre exceptionnel, d'abonner la Maison Blanche à “Charlie Hebdo”.

Ma déportation hospitalière m’a tenu éloigné de vous à un moment où vous aviez particulièrement besoin de mes lumières. À la cantine de Sainte-Anne, ce fameux 4 novembre 2008, je vous imaginais perdus, cherchant à tâtons, dans la nuit sans lune de la géopolitique complexe du XXIe siècle agonisant, le faisceau rassurant de la lampe à pétrole qui me tient lieu d’intellect.

Des événements comme celui-là, sans un Philippe V. pour en analyser la portée, c’est du gâchis, je suis bien d’accord avec vous. Je m’étonne d’ailleurs que les Américains, qui sont pourtant le peuple le plus évolué de la terre, n’aient pas décidé à l’unanimité de reporter cette élection de quelques semaines en attendant ma levée d’écrou.

Oh, bien sûr, ce que vous avez perdu, les pensionnaires de mon goulag s’en sont délectés. C’est pas tous les jours qu’ils voient passer à leur table de cantine le meilleur éditorialiste de Joinville-le-Pont. Pour cette soirée électorale historique, je leur avais sorti le grand jeu. Il faut dire que grâce à Alexei et Bernard, qui s’étaient portés cautions solidaires, l’obersturmführer en charge de la section des psychotiques nous avait accordé une faveur: cette nuit-là, avec  Mitterrand, McCarthy, Lecanuet et Griotteray, on a eu le droit de rester dans la salle télé jusqu’au petit matin pour attendre les résultats.

Vous m’auriez vu, avec ma casquette et mon maillot des Chicago White Sox, tenant mon cornet de pop-corn dans une main et agitant de l’autre, tel un enfant au Guignol, mon petit fanion barré de ce slogan d’espoir: “Oui, nous pouvons pouvoir (en pouvant)”! Évidemment, j’aurais préféré être de la fête Chez Lipp, le quartier général des « éditorialistes pour Obama », l’association dont je suis le trésorier. Je suis certain que mon charisme vestimentaire y eût éclipsé la barbiche étoilée de Laurent, qu’il avait repeinte pour l’occasion aux couleurs américaines. Mais enfin, les martyrs ont le sens du sacrifice: Jean Moulin, avant moi, n’avait-il pas dû se contenter d’assister au Débarquement allié à la télé, depuis sa cellule de Fleury-Mérogis?

L’élection de Baruch Obama, pour moi, c’est un peu un rêve de gosse qui se réalise. Les lecteurs réguliers de ce blog savent que j’ai toujours servi avec dévouement le président David Palmer, et que j’ai été très affecté le jour de son assassinat par Lee Harvey Oswald, cet agitateur pro-cubain à la solde du Réseau Voltaire. Depuis ce jour maudit entre tous, Kiefer, Alexei, Caroline et moi lui cherchions désespérément un remplaçant. On a pas mal ramé, parce que des gars comme W., on n’en trouve pas sous les sabots d’un cheval texan.

Au début, quand Caroline m’a parlé de Baruch, et de l’espoir qu’elle plaçait en lui pour guider l’hyper-démocratie américaine vers le sentier de la guerre aux barbus, j’ai eu, je l’avoue, un moment de perplexité. En bon républicain, je lui ai d’abord demandé, comme l’eût fait Montaigne à ma place: “Est-ce qu’il a ses papiers?” Caroline m’a tendu le fac-similé de son passeport, que sa copine Edvige, qui bosse au PS, lui avait aimablement communiqué. Et là, je n’ai pu réprimer un mouvement de panique.

– Astaghfiroullah ! (comme dirait Dalil Boubakeur). Mais tu es tombée sur la tête à claques ou quoi? Tu as vu son deuxième prénom? Hussein! On vient à peine de se débarrasser du Hitler mésopotamien, et toi tu voudrais installer un baasiste à la Maison Blanche! Pourquoi ne pas faire campagne pour Ben Laden, tant que tu y es?

– Voyons, Philippe, tu ne vas pas t’arrêter à ce détail. Obama est un bon musulman, enfin un bon ex-musulman: il s’est converti au protestantisme. Il est chrétien, comme tous les laïques du monde.

– Ah, tu m’as fait peur. J’ai cru que ce noir était un Arabe du Soudan. Et sinon, qu’est-ce qu’il a de si remarquable pour tu envisages de lui confier la destinée du pays où les droits de l’homme ne se couchent jamais?

– C’est un peu compliqué à t’expliquer. Je sais que tu aimes les raisonnements simples, voire simplistes, mais là, j’avoue que c’est quelque peu tortueux – tu me connais. En gros:

1) je pense qu’avec notre virage néo cons’, on va se faire repérer. Un petit bain de jouvence de gauche ne nous ferait pas de mal si on ne veut pas finir au goulag en cas de coup d’État militaire de Ségolène Royal;

2) les noirs, c’est comme les bébés phoques: quand tu défends leur cause, tu deviens tout de suite populaire. Regarde Brigitte Bardot ou Raymond Domenech;

3) Obama n’est pas un noir comme les autres. Je veux dire que c’est pas un noir comme nos noirs d’ici, ces Indigènes de la République communautaristes, dieudonnistes et aigris. Lui, c’est un noir bien dans sa peau et dans ses stock-options. Un noir qui pourrait épouser ta fille, si t’en avais une, sans que tu la déshérites;

4) c’est bien connu: les noirs sont de gauche, puisqu’ils sont noirs. Donc, en soutenant ce type on soutient la gauche sans pour autant la soutenir, tout en ayant l’air de ne plus être de droite. T’as pigé?

– …

– Fais un effort, Philippe. Tu te réfères à longueur de journées aux ouvrages imbitables de Spinoza, alors tu vas pas me dire que t’as du mal à me suivre!

– Caroline, je crois que tu vas trop loin. Tu pactises avec le diable pour une histoire de bronzage de gauche qui tiendra au maximum 48 heures. Ne vends pas ton âme contre un menu BigMac. N’oublie pas l’avertissement prémonitoire de Voltaire au Maréchal Pétain: “Si tu t’engages sur le chemin du côté obscur, à jamais il guidera ton destin!”

Bref, je dois bien reconnaître qu’au début, j’étais pas très chaud pour soutenir ce Saddam Hussein café au lait. C’est Bernard qui a su trouver les mots pour calmer mon inquiétude et me faire oublier W. Un soir, rue des Saints-Pères, dans un long monologue exalté, il m’a fait basculer dans le camp de l’audace et de la fraternité entre les peuples évolués et arriérés. Il est vrai qu’il a mis en avant un argument massue.

– Le jour où cet ancien musulman bombardera Téhéran, ils ne pourront pas nous taxer d’islamophobie!

Là, ça a fait tilt. J’ai subitement compris qu’Obama était un type bien, comme Mohamed Sifaoui. Comme on ne crache pas sur un bon alibi, j’ai intégré aussitôt son comité de soutien.

Tout ça pour vous dire que dans la salle télé de notre archipel des cancéreux du pavillon du goulag, à l’aube du 5 novembre 2008, l’ambiance était festive. Au moment des résultats, on était tellement excités que les neuroleptiques ont coulé à flots. À part Lecanuet, qui était partisan de Lyndon Johnson, on s’est tous embrassé au moment où Baruch a remporté la Star Ac’ présidentielle.

Reclus dans mon nid de coucous au soir du scrutin, je me suis rattrapé à l’heure de l’investiture. J’écris ce billet depuis Washington, où j’ai participé hier au concert célébrant l’entrée en fonction du candidat des obscurs, des petits, des sans-grade. Ma prestation a été unanimement saluée par les médias américains. Il faut dire que la reprise de mon célèbre tube Paris-Vincennes, en duo avec Bruce Springsteen, a fait monter la température d’une dizaine de degrés et provoqué une vague d’évanouissements parmi le public féminin du Mall.

Un peu plus tard, en prononçant mon discours d’hommage à Baruch, j’ai été surpris de constater que les Américains connaissaient sur le bout des doigts la discographie de Font et Val. Il fallait les entendre hurler à l’unisson, en français dans le texte, le titre d’un de nos morceaux fétiches: “On s’en branle! On s’en branle!… »

Ma participation s’est achevée en apothéose, quand Bruce et Bono sont venus me rejoindre sur scène pour taper le bœuf. On a mis en musique le dernier bloc-notes de Bernard dans Le Point, “Pas de houmous pour le Hamas”, avec la veuve de Daniel Pearl au tambourin. Et puis, comme la foule multicolore en redemandait, j’ai terminé par une reprise a capella de Ma liberté de penser, en hommage à Marthin Luther King et à tous les prisonniers politiques injustement redressés par le Fisc…

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

28 Réponses to “Oui, nous pouvons pouvoir (en pouvant)”

  1. Laurent Joffrin Says:

    Merci Philippe de me citer dans ton oeuvre : il est important de se soutenir dans ce siècle assombri par la critique des médias alliée au terrorisme moyen-oriental.

    Alors que Barack lève le flambeau de la Civilisation, le Monde nous plante un couteau dans le dos en donnant la parole au Fu Manchu du XXIème siècle, celui qui dans l’ombre inspire Ben Laden, j’ai nommé le monstrueux Noam Chomsky.

    J’ai rien compris à ces propos, tu le sais, mais j’y vois la preuve que l’esprit de Choron et de la secte des Hashishins plane au-dessus de nous. Déjà Dominique Sopo est victime d’un innommable complot, lui qui est accusé de financer les goûts horlogers de notre ami Julien ( à qui l’on se prend juste au moment où il commençait à moderniser son logiciel politique ).

    Alors je dis, reviens Philippe, ils sont devenus fous.

  2. Jean-Michel Says:

    Cher Philippe,

    Il s’en passe de belles dans ton canard ! C’est pas pour faire de la délation (enfin, si un peu quand même), mais au cas où tu ne serais pas au courant je dois te signaler qu’on t’a trompé !!!
    Le très objectif Georges Hannah, que tu viens d’embaucher pour rendre compte objectivement des manifestations objectivement islamo-marxistes qui se déchaînent en France depuis trois semaines – tout ça à cause de quelques mauvais réglage des cannons israéliens – n’est pas le beau barbu amoureux de Spinoza et de la Constitution Européenne que tu imaginais. Non, ce Georges, qui devrait plutôt s’appeler George, est le déguisement de deux petites coquines de ta connaissance qui t’ont fait une bonne blague ! Heureusement, ce sont aussi des journalistes d’élite, d’une objectvité au titane, dont les analyses, lumineuses comme une bombe au phosphore, ne peuvent que faire reculer l’obscurantisme (et l’obscurité au passage).

    Cf. ci-joint la réponse de ta rédaction à mon mail innocent…

    Le 19 janv. 09 à 11:37, Jean-Michel a écrit :

    Bonjour,

    Qui est ce Georges Hannah qui vient d’apparaître pour faire un reportage d’une si bouleversante objectivité ?

    JM

    Réponse de Charlie…

    Bonjour,

    Il s’agit de nos consoeurs Caroline Fourest et Fiammetta Wenner

    Cordialement,

    LA REDACTION
    CHARLIE HEBDO
    Isabelle Toquebeuf
    Tél.: 01 44 61 96 21

  3. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ Jean-Michel

    Heureusement que vous veillez au grain pendant mes périples transatlantiques!

    Vous avez vu juste: on me cache des choses dans ma propre maison de retraite. Je n’étais pas au courant que Georges Hannah était le pseudo collectif de Sœur Caroline et Sœur Pimprenelle, il m’avait été présenté comme le cousin de Claude Askolovitch.

    La question que je me pose est la suivante: pourquoi diable mes deux éradicatrices préférées ont-elles éprouvé le besoin de se dissimuler de la sorte pour signer un article qui restera comme un modèle de pondération et d’humour?

    Vous m’obligeriez en posant la question à cette dinde d’Isabelle, qui balance tout aux inconnus par e-mail avant même qu’on sorte les instruments de torture. Y a des stages à Tsahal qui se perdent!

    Au plaisir de vous lire.

  4. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ Jean-Michel (suite)

    Au fait: “Val est vénère« , mais Fiammetta est Venner (avec un “V”). Si la coquille est d’Isabelle, elle aura double ration de camp de rééducation.

  5. f Says:

    « Il est chrétien, comme tous les laïques du monde. »

    ahahah! excellent! celle-là je la pique et je la resservirai.

    En fait ce qu’il manquait à internet pour être parfait c’est pas du web 2.0 partout, c’est de la vraie bonne satire méchante et drôle.

    Merci !

  6. J.B Thoret Says:

    Cher maître,
    le vermisseau que je suis se permet de vous faire une suggestion : « Jean Moulin, avant moi, n’avait-il pas dû se contenter d’assister au Débarquement allié à la télé, depuis sa cellule de Fleury-Mérogis? »

    Il me semble que l’authentique Résistant que vous évoquez s’était déjà donné la mort à Lyon depuis plusieurs mois lorsque le D-day s’est déroulé. Peut-être pourriez-vous modifier en : « Jean Moulin, avant moi, n’avait-il pas lui aussi manqué le Débarquement allié ? »

    L’esprit dont vous faîtes preuve est préservé et la réalité historique également.

    VLS.

  7. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ J.-B. Thoret

    Mon petit JB, combien de fois devrai-je te demander de ne pas ergoter sur des vétilles?

    Dans l’éditorialisme, les faits sont secondaires: seule importe la force des idées.
    J’ai déjà fort à faire avec mon ancien professeur d’histoire, qui me persécute ici ou , alors s’il te plaît ne viens pas en rajouter une couche.

    SI encore ta remarque était pertinente! Mais je constate qu’en dehors du cinéma ouzbek, ta culture générale est aussi congrue qu’une portion de Vache qui rit.

    Relis donc ton Lagarde et Michard. Le Débarquement allié ayant eu lieu le 11 novembre 1918, Jean Moulin était tout à fait en mesure de le suivre à la télé.

  8. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ JBT (suite)

    Et j’ajouterai qu’avant de manquer de respect publiquement à celui qui te permet de nourrir ta famille chez Picard Surgelés au lieu de quémander des boîtes de raviolis périmées auprès des Restos du cœur, tu serais bien inspiré de réviser tes cours d’histoire-géo.

    Mon père spirituel n’est pas mort suicidé à Lyon, mais quelque part entre Metz et Francfort, dans le train qui l’emmenait en villégiature en Allemagne, d’un probable malaise cardiaque.

    Cancre!

  9. J.B Thoret Says:

    Cher maître,

    pour me faire pardonner, je t’invite à déguster des raviolis en boîte devant un film Ouzbeck ; ça nous changera de toutes ces discussion autour du fort de Montluc.

    J-B Thoret, qui t’adore !

  10. Jean Luc Hees Says:

    Salut Phil.

    N’en veut pas trop à JB, il fait tout pour propager la bonne parole valienne dans les derniers retranchements que les pétomanes d’Hara Kiri maintiennent dans Charlie Hebdo.

    Après avoir démonter la pellicule propagandiste de Carles et Martin, notre ami JB a réussi à placer des références sur le oui à la constitution européenne et sur la nécessaire modernisation du logiciel politique de la gauche dans une critique du dernier film avec Jim Carrey. C’est dire si l’on tient là une précieuse recrue.

    Quand il faudra effacer Cavanna de l’histoire de Charlie Hebdo, JB te sera précieux.

    JLH

  11. E101 Says:

    Que vois-je ? Mon meilleur ami signe ses messages « VLS » maintenant ? J’ose espérer que c’est parce que tu t’es fait voler ton identité par un imposteur, car je ne peux croire que tu sois un traître au Réseau, cher E100 !

  12. Pierre-André Says:

    Coucou mon Philou ! Tiens, pour rigoler en ce triste dimanche, je balance ici l’interview que j’ai donné à Primo-Europe. Ce que je lui mets, à ce vieux con islamophile négationniste de Chomsky !

    « Nombre d’intellectuels juifs étatsuniens et européens, souffrant de la judéophobie ambiante, pensent se faire accepter par un milieu hostile en prenant des positions radicalement anti-iraéliennes, « antisionistes », etc. Ils deviennent ainsi des « Juifs non-juifs », puis des « alterjuifs », pour finir comme des « Juifs antijuifs ». Le cas le plus évidemment pathologique est celui de l’intellectuel américain antisioniste et pro-négationniste Noam Chomsky, applaudi par Oussama Ben Laden et Hugo Chávez. »

    Tiens Nono ! Prend ça dans ta gueule !

    Et crois-moi Philou, je ne me suis pas arrêté là ! J’étais chaud bouillant ! Si tu veux lire la suite, c’est par
    .

  13. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ Pierre-André

    Hin! Hin!

    Qu’est-ce que tu lui as mis, à cet alterjuif antijuifs! J’espère que cette fois il ne s’en relèvera pas.

    Bravo pour cette interview, c’est beau comme du Pierre Jourde.

  14. Bernard-Henri Says:

    Merci Philippe pour cet article de Pierre Jourde… Je suis agréablement surpris que cet article intelligent, mesuré, historiquement impeccable, d’une objectivité absolue, soit de son fait. Je flairais pourtant l’islamofascination chez son comparse Eric Naulleau, grotesque personnage aigri et frustré, vociférant dans les sympathiques émissions animées par l’aimable chansonnier Laurent Ruquier (chez lequel je suis toujours bien reçu, n’en était la désagréable présence de cet ours mal léché). Une bonne surprise, donc, un moment réconfortant, après la terrible agression que vient de subir l’État démocratique d’Israël, qui ne doit sa survie qu’à une poignée de soldats vaillants, fiers, humains, dignes, et courageux face à l’obscurantisme qui vient.

  15. Antoine Says:

    voila pour se régaler
    Val est vénère

    http://www.dailymotion.com/video/k3wkUrOjESrPxJUFXL

    ha la la les patrons…

  16. Hnk Says:

    Bonjour,

    Quel plaisir de voir Pierre Jourde rejoindre les rangs de la résistance anti-fascislamogauchiste ! Il est fini, et bien fini, le temps où il écrivait dans (horresco referens) « L’Immonde Diplodocus » (que certains s’acharnent encore à appeler « Le Monde Diplomatique », quelle époque vivons-nous).

    (Petit mot d’excuse préalable : je ne sais pas faire de lien. Désolé.)

    Il y a encore peu, Pierre Jourde tenait un discours visiblement paranoïaque : il disait que « il y a en France une bonne vieille tradition de la terreur intellectuelle ».
    (lien : http://www.article11.info/spip/spip.php?article84 )

    Apparemment, il a lui aussi bénéficié d’un traitement de qualité à Sainte-Anne, vu qu’il pratique aujourd’hui ce qu’il dénonçait (frauduleusement) hier. Car enfin, qui pratique le « terrorisme intellectuel », et bien entendu le terrorisme tout court, si ce n’est l’abominable internationale fascislamo-gauchiste ?

    De l’enfer où il rôtit pour son refus d’être venu à récipiscence comme Glucksmann ou Bernard-Henri Lévy, Guy Hocquenghem va encore une fois s’étrangler de rage ! Alléluia !
    (lien : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1456 )

  17. JG Cabu-Wolinski Says:

    Bonjour Philippe.

    Nous constatons avec regret que tu as laissé Cavanna faire de la pub pour l’indigne bouquin de Mazurier.

    Nous avions échoué à interdire le Choron de Martin et Carles, nous pensions réussir à empêcher la sortie de cette prétendue thèse en nous opposant à la reproduction de nos oeuvres. Et toi, Grand Maître Vénéré en Pensées Immortelles, tu nous poignardes dans le dos en laissant le compagnon de beuverie du pétomane Choron faire de la pub pour ça ! Dans notre Charlie Hebdo sanctifié chaque semaine par Soeur Caroline !

    Comment as-tu pu faire ça ?

  18. Mitch Says:

    Salut Philippe, content que tu sois de retour. J’espère que ton humorectomie s’est bien passée et que tu te remets tranquillement. Il y de nombreux combats sérieux à mener. Je compte sur toi pour arroser de vinaigre cet Internet qui m’horripile vraiment.

  19. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ Jack Cabu et William Wolinski
    Vous connaissez Averell Cavanna. Avec l’âge, sa plume a suivi l’évolution de sa prostate. D’où son incontinence harakirique…

    @ Mitch
    Vous faites bien de me rappeler à l’ordre. Je ne voudrais pas qu’Internet, cette hydre sournoise, croie que je l’ai oubliée. Je m’en vais vous vinaigrer tout ça au napalm dans pas longtemps!

  20. le mythomane Says:

    Cher Chroniqueur Martyr,

    Quand vous vous déclarâtes fermement opposé à la dépénalisation de la diffamation, je me fiai à votre expertise en ces matières. Pourtant un je ne sais quoi ici me tracassait. En effet, ne fûtes-vous pas vous-même invité à de (trop) nombreuses reprises à vous justifier auprès de la « 17ème chambre » ? Au point de considérer celle-ci comme votre second bureau ?! Grossière erreur ! J’avais simplement oublié votre saint combat contre l’Internet. Eh eh… 🙂

    http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/grain/index.php?emission_id=110060161

  21. le mythomane Says:

    Mille excuses, le lien permanent est ici: http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/grain/fiche.php?diffusion_id=70601

  22. Matthieu Says:

    Consécration!

    Les émules décomplexés de Meir Kahane t’ont adoubé, cher Philippe.

    L’éditorial de Charlie Hebdo sur le site de la Ligue de Défense Juive: et il en est encore qui disent que ce journal tourne mal!

    http://www.liguededefensejuive.net/spip.php?article820

  23. Philippe V., éditorialiste martyr Says:

    @ (saint) Matthieu

    Si vous saviez comme je suis ému de voir, pour une fois, un de mes éditos repris sur le site d’une organisation de défense des droits de l’homme au progressisme incontesté.

    Dans un prochain édito, je pense mettre Benoît XVI en demeure de canoniser ce Meir Kahane, qui devait être un très chic type pour avoir des partisans aussi éclairés…

  24. Chantal Says:

    J’adore le lien quand on clique sur Hees!!!!!!Ce pauvre homme,j’espère que sa nomination à Radio France ne l’empèchera pas de continuer à donner de son temps pour les laboratoires pharmaceutiques,et que monsieur Val pourra encore plus fréquenter les colloques du Medef:c’est quand même bien,ces deux personnes de « gauche »qui seraient nommées à des postes importants à la radio,la liberté des médias sous Sarkozy,c’est trop comique!!!!(Guillon,Porte et Mermet vont bientôt pouvoir en témoigner!!!)

  25. Fée des lilas Says:

    Chère Philippe,

    je souhaitais juste savoir si il vous arrive d’arpenter les trottoirs de Bastille les vendredi 9 octobre la nuit… car j’y ai rencontré votre sosie.
    une fée à vélo

  26. spad Says:

    Monsieur Val,

    J’ai adoré Charli, par le bi

  27. spad Says:

    ais de la politique, du pognon pour sa gueule, tu as croqué man!

  28. spad Says:

    Si tu cherches 1 enfoiré qui nie ses convictions, je suis volontaire comme toi, mais je suis moins cher !
    Appelle moi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :