Bombardons Kaboul-sur-Ouèbe

le seul avantage

Le seul avantage avec la burqa, c'est que ça permet aux Afghanes opprimée de dévorer “Charlie Hebdo” à l'insu des talibans. (Ci-dessus, deux journalistes de la presse féminine rient aux éclats devant le numéro spécial consacré aux caricatures du prophète.)

Enough is enough !

Je viens d’écrire à Michel Boyon, le président du CSAA (Conseil supérieur de l’audiovisuel atlantique) une lettre incendiaire – magnanime, j’en ai toutefois profité pour lui conseiller de ne jamais tourner le dos à Rachid Arhab, cet adepte du sourire kabyle dont le patronyme est une quasi-fatwa.

Cela fait maintenant une semaine que le scandale se perpétue, sans même faire la une de Libé ou du Nouvel Obs – Laurent! Denis! n’attendez pas que Joinville-le-Pont devienne l’Oradour-sur-Glane de la Guerre des civilisations! Pendant cet interminable carême de l’information, long comme un jour sans pain au chocolat, mon sang a bouilli, mes supporters ont fait les cent pas d’ici à là-bas, en se rongeant les ongles des pieds, mais je me suis abstenu de réagir. Je n’en ai appelé ni au peuple ni à l’Otan, malgré d’obsédantes démangeaisons.

Mais point trop n’en faut. La démocratie étant menacée en son plus intime fondement, jusque sous son string bleu-blanc-rouge, j’ai décidé de briser l’omerta et de jeter un pavé bien saignant (mais pas bleu, ça me rappelle la burqa) dans la mare au diable.

Alors voilà : j’ai été censuré.

Oui Madame, oui Mademoiselle, oui Monsieur. Cen-su-ré. Réduit au silence, tel un albatros que ses ailes de géant empêchent d’éditorialiser. Comment ça, par qui? Mais par qui voulez-vous? À qui profite le crime, à votre avis? Aux talibans, oui, c’est certain; à Ben Laden, évidemment. Mais encore? Qui a le plus intérêt à me faire taire en sabotant la mise en ligne, sur le site de France Inter, de ma chronique inoubliable du vendredi 26 septembre sur les Kaboulo-Munichois du PS?

Allez, quoi, vous savez bien… Ça commence par “I-N-T-E-R”:  “Inter…” Mais non, Jean-Pierre, pas “Intermarché” (tous unis contre la vie chère!). Que nenni, VLG, ce n’est pas non plus “l’Internationale”! (Espèce de cancre, tu me copieras cent fois: L’université d’été du Medef sera le genre humain.)

Raaahh, je suis sûr que vous le faites exprès pour me donner une nouvelle crise d’asthme!

Ben, Internet, quoi. C’était pourtant facile.

Naziland, le IIIe Reich virtuel, la planète où des négationnistes présentent le “20 heures” pendant que des orangs-outans malpolis tiennent leurs blogs coraniques. Ce grand souk poujadiste où chacun s’improvise éditorialiste sans en avoir les diplômes et où les dénonciations de Rmistes désœuvrés s’empilent, comme hier, au 93, rue Lauriston, les lettres de délation sur les bureaux de la Gestapo française.

Oh, je ne suis pas dupe. Sur le Ouèbe, les grandes manœuvres ont déjà commencé. D’un côté, ça mitraille à tout va contre les combattants de la liberté d’entreprendre (car dans le même temps, l’Évangile selon saint Dany – mon apôtre éradicateur –, délivré aux foules impies lors d’une tchat-party sur Libération.fr, a fini dans la cuvette des WC du sergehalimisme le plus revanchard). De l’autre, le fascislamisme pro-cubain déploie sa djellaba d’intolérance sur la Toile à frire les réputations, ce Far West de la diffamation où la calomnie ne dort jamais.

Tiens, un exemple parmi cent. Jean-Patrick Mélenchon. Vous savez, un des jeunes espoirs les plus prometteurs du PS, avec Manuel Valls, Razzy Hammadi et Bertrand Delanoë. Je croyais que c’était un mec bien – pas comme l’autre mal baisée élue, là, avec son SMS de soutien crottedebiquiste au moment du procès des caricatures du peuple danois. À La Rochelle, il y a un mois, Jean-Patrick conversait avec Sœur Caroline, notre Thérèse d’Avila de la laïcité sans faux col, en lui donnant du “Je suis d’accord avec Sœur Caroline”, “Sœur Caroline a mille fois raison”, etc.

Eh bien, regardez ! À peine l’océan s’est-il retiré du port rochelais que le voici en train d’appeler au jihad sur Ockrent TV. Selon ce Faurisson dans un bas de soie, le 11-Septembre n’est pas la vraie raison de la guerre en Afghanistan.

Gros malin ! Tu parles d’une découverte. Comme si la guerre en Afghanistan avait besoin d’une raison, vraie ou fausse. Comme si l’Occident outragé avait l’obligation de donner ses raisons pour avoir raison. C’est la Raison avec un grand “R” – comme dans “Redecker” – qui nous commande d’infliger une branlée aux cousins germains de Ben Laden.

Comment ça, pourquoi ? Vous êtes déjà entré dans une librairie kaboulie? Essayez un peu de vous y procurer l’un des mes délicieux puddings à base de chroniques de France Inter recyclées, vous verrez. Rien, nada, walou! Ni Les Traîtres et les crétins, ni mon Traité de savoir-survivre par temps obscurs, ni ma Fin de siècle en solde – pas même en pachtoun ou en persan.

Et je ne vous parle pas des livres de BHL, odieusement boycottés, si ce n’est Qui a tué Daniel Pearl?, que l’on parvient tout de même à dénicher, à force de patience, au rayon « Humour involontaire”.

Je crois que je me suis un peu trop laissé aveugler par le danger mortel que représente l’extrême gauche rouge-verte, au point de minimiser le péril socialo-munichois. Remarquez, quoi d’étonnant venant du parti de Jaurès, cette couille molle vendue aux Prussiens qui bêlait son pacifisme au lieu d’astiquer sa baïllonnette? Sans parler de Blum, qui préféra étirer jusqu’à l’absurde les congés payés des internautes de l’époque plutôt que d’investir dans des chars de combat. Pas étonnant que le dernier avatar présidentiel de ce parti du renoncement soit cette Ségolène, avec ses SMS de capitularde. D’ailleurs, regardez un peu son patronyme: Royal… comme dans “couscous royal”!

Mais revenons à nos moutons noirs d’Internet. J’ai entre les mains un rapport de l’inspecteur Edvige, des Renseignements généraux, sur ce dangereux espace de subversion anti-Français. Je suis catastrophé par le grand bond en arrière que permet ce téléphone arabe qui semble avoir été créé pour contredire mes prêches et médire de moi.

Je lis au hasard… Sur BibliObs, un village galeux qui résiste encore et toujours à la grandiose reprise en main de Denis Olivennes, cet immense érudit, agrégé de lettres de candidatures: “Islamisation? oh, la barbe!”, un texte dégueulasse probablement écrit sous pseudo par Tariq Ramadan.

Sur Agoravox, La Mecque du populisme internetique, les adorateurs du “traître juif” – comme dit si bien Alexei – Noam Chomsky nous annoncent une vérité qui dérange. (On se croirait dans “X-Files”! Bigard et Meyssan ne sont pas loin…)

Chez Bench, un caricaturiste non danois qui, contrairement à Cabu, n’aurait jamais eu le niveau pour passer dans “Récré A2”, les incitations à la violence gratuite succèdent aux appels au génocide.

Sur le site du bien nommé Comité de salut public, un libelle anti-élites s’en prend violemment au Jean Monnet de Libération, dont la découverte du blog a valu à Laurence Parisot un orgasme d’une telle magnitude sur l’échelle de l’Union européenne qu’elle a, depuis, rebaptisé son caniche “Quatremer”.

Ici, on se gausse de mon dernier édito. , on ironise sur la fraternité interrépublicaine et les renvois d’ascenseur laïques que Charlie, comme tant d’autres journaux respectables, brasse désormais à chaque page.

Mais j’ai gardé le pire pour la fin. Une nouvelle fois, me voici menacé de mort. Le tueur à gages lancé à mes trousses est un terroriste prolétarien qui, bien que condamné à la perpétuité perpétuelle, a bénéficié d’une semi-liberté conditionnelle sous caution sous la très laxiste – pour ne pas dire: la très laxative – présidence chiraquienne. Dans une interview indécente à L’Express, évidemment disponible sur Internet, Jean-Marc Rouillan s’en prend à moi à mots à peine voilés:

Mais en tant que communiste, je reste convaincu que la lutte armée [contre Charlie Hebdo] à un moment du processus révolutionnaire est nécessaire. […] En prison, j’ai vu trop d’arbitraire, trop d’oppression. Cela m’a conforté dans le sentiment qu’un changement révolutionnaire est nécessaire [au 44, rue de Turbigo]. […] Depuis son arrivée au pouvoir, Sarkozy tient parfaitement son rôle d’agent du libéralisme. Sa première décision de rentrer dans l’Otan détermine toute une série d’autres conséquences. On va retrouver la pression sur les pays qui ne sont pas d’accord sur le libéralisme, les politiques néocoloniales très agressives. C’est une politique au service des riches [actionnaires de Charlie Hebdo], mais au moins, c’est clair.

Je ne comprends pas quelle mouche tsé-tsé a piqué Christophe Barbier. Christophe, ignores-tu que la dernière chance de nos fragiles démocraties, pour espérer survivre, c’est de “terroriser les terroristes” – comme disait si justement Spinoza en rédigeant le IIe amendement de la Constitution américaine? Et non pas de faire pétocher les éditorialistes!

J’ai appelé le ministère de l’Intérieur pour demander que ma protection rapprochée soit renforcée. Ils m’ont dit qu’ils préféraient transmettre mon dossier au ministère de la Défense, où un général vraiment charmant m’a précisé, enthousiaste, que chaque mercredi il se jetait sur mon édito avant même d’attaquer Le Figaro. Il a ajouté qu’au vu des menaces qui pèsent sur moi, le plus sûr serait de délocaliser les locaux de Charlie Hebdo ainsi que la brasserie Lipp au Fort de Vincennes. J’ai dit OK, bien sûr: c’est pas loin de Joinville-le-Pont.

Pour ma chronique du vendredi en revanche, il lui semble difficile de déménager la rédaction de France Inter, à cause de bêtes raisons techniques. Mais il m’a promis que je serais escorté depuis la caserne par un convoi de légionnaires, tandis que des snipers seraient postés sur les toits alentour.

C’est réconfortant de voir que dans ce pays, il reste des républicains attachés au pouvoir des idées.

PS : Mauvaise nouvelle (oui, une de plus; c’est la saison, on dirait): Kiefer m’a rappelé pour me dire que la première partie de mon synopsis, ainsi que la perspective que je tienne le premier rôle, avaient été écartées par les producteurs de “24 heures chrono”. C’est curieux: au téléphone, il avait l’air de se retenir de rigoler, et derrière lui j’entendais des éclats de rire bruyants, comme s’il avait mis le haut-parleur pour faire marrer des copains. Il ne m’a pas donné de détails sur cette déprogrammation incompréhensible, mais j’en ai déduit qu’il devait y avoir un ou deux émissaires des Frères musulmans dans la production. Caroline m’a dit qu’ils sont très puissants à Hollywood…

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , ,

27 Réponses to “Bombardons Kaboul-sur-Ouèbe”

  1. Ivan R. Says:

    Cher Philippe.
    Grâce à Dieu, j’ai eu la présence d’esprit (durant que je brouillonnais mon propre hurlement hebdomadaire) de sauvegarder votre chronique du 26/09.
    Elle est juste là: http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2008/09/bloc-notes-les-responsables-du.html
    Amicalement,
    Riri.

  2. philippeval Says:

    Mon RIri
    Comme je dis toujours à Bernard et Alexei: “Ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place…”

    Ta chronique nous offre une belle leçon de démocratie en même temps qu’elle me remet du baume au cœur – bien meurtri ces temps-ci, comme tu le sais, et ça semble ne jamais devoir s’arrêter…

    “[les socialistes] se sont déshonorés en devenant les supplétifs des talibans”, voilà qui est bougrement bien choisi. Tu as dû en faire grincer, des dents longues, rue de Solférino!

    On s’en reparle au polo.

    La bise à Serge.

    Ton dévoué.

  3. Gérard Biard Says:

    Mon Philou, ne chercherais-tu pas un secrétaire de rédaction pour ton blog ? Car quand bien même ton génie y resplendit, il arrive qu’une coquille se glisse ici ou là (ce qui est bien compréhensible : il est toujours pénible de se relire sur écran). Ainsi, aujourd’hui, tu parles de Jean-Patrick Mélenchon au lieu de Jean-Luc Mélenchon.
    Je suis entièrement à ton service pour corriger tes écrits avant publication.

    Ton toutou fidèle,
    Gérard B, secrétaire de rédaction (accidentellement promu rédac’-chef) de Charlie Hebdo.

  4. Gérard Biard Says:

    PS : Dans tes tags, tu as aussi écrit « Séglène » au lieu de « Ségolène ».

  5. philippeval Says:

    @ Gérard
    La coquille dans les tags est corrigée, merci. Dès que je prononce ou que j’écris le nom de cette Ségalène, ma langue se met à fourcher et ma plume à dérailler.

    C’est tout à ton honneur de proposer de faire des heures sup’ non rémunérées comme SR, une fonction il est vrai plus adaptée à tes capacités que celle de rédac’ chef.

    Encore faudrait-il que tu perçoives toutes les nuances de la guerre éditoriale, dont je suis en quelque sorte le Clausewitz.

    Tu apprendras que pour rabaisser l’adversaire et lui rappeler sa triste condition de vermicelle munichois, il est deux figures rhétoriques éprouvées: employer des métaphores animalières péjoratives, un genre dans lequel je suis passé maître: cafards, rats, hyènes, singes, caribous, bulots… Mes éditos sont une véritable ménagerie!

    L’autre consiste à déformer prénoms et patronymes – à l’instar des nostalgiques de Vichy qui donnaient du “Mitran” au regretté “Mitterrand”, ce président qui, comme moi, “aimait les livres” (titre de l’hommage que je lui ai rendu à sa mort, en 1996), même si lui, contrairement à moi, comprenait ce qui est écrit dedans.

    Cette déformation était donc intentionnelle, désolé qu’elle ait été perçue comme une faute d’inattention. J’aurais pu tout aussi bien rebaptiser ce traître “Jean-Marie” Mélenchon, “Adolf” Mélenchon, “Oussama Ben” Mélenchon ou encore “Fidel-Hugo” Mélenchon.

    C’est par humanisme des Lumières que j’ai choisi de rester sobre, en me contentant de ce clin d’œil à Jean-Patrick Capdevielle, dont le titre du morceau qui l’a fait connaître brièvement, il y a plus de vingt ans, conviendrait parfaitement sur la couverture de ma future autobiographie: Quand t’es dans le désert

  6. wallace Says:

    plus vous ralerez( les journalistes de la presse ecrite) contre internet et plus grande sera votre detresse! l’ere du monopole exclusif sur l’info est derriere vous! votre probleme est que le citoyen a dorenavant un outil formidable grace auquel il peut donner son avis!tu veux un exemple! en voici un:
    l’armée francaise n’a rien a faire sur le territoire de l’afghanistan et les jeunes francais ne doivent pas mourrir pour un corridor à petrole.
    la seule alternative qu’il te reste c’est de faire jouer la moderation et ne pas publier ce commentaire.

  7. scrogneugneu Says:

    c koi ce blog ?
    c une boutique de la cia et d’israel?
    dis… trou du cul… vous avez deja la trouille tes maitres (bhl and co) et toi?

  8. Jean-Pierre Martin Says:

    Salut ma couille

    Je suis super d’accord avec toi, sur internet les gens sont pas polis. L’autre jour, y a un mec il arrive, il entre, il enlève son chapeau (encore heureux), il met son petit commentaire et il dit comme ça : « Bonjour. » Je te l’ai repris, t’aurais vu ça : « Bonjour MONSIEUR, petit impertinent ». Il en menait pas large. Tout ce qu’il a trouvé à répondre, c’est une obscure proposition de sodomie, enfin bref.

    PS : n’empêche qu’on se méfie pas assez d’intermarché

  9. Francois Toulouse Says:

    Salut, mon Philippe ! (Euh, si vous me permettez cette familiarité, ô mon grand maître )
    Je dois vous dire que j’ai raffolé de votre chronique sur France Inter, ce matin; vous en prendre à ce terroriste, Frédéric Rabiller, membre du front anti-radar, estropié dans sa chambre d’hôpital, entouré de gendarmes, certes, mais quel courage quand même de votre part ! J’ai particulièrement apprécié votre note d’humour, quand vous avez plaisanté sur sa sexualité, alors qu’il est privé d’un de ses poignets, et mon rire a bien rejoint les ricanements des journalistes de France Inter qui vous entouraient…
    Sur ce, Philippe, méfiez vous, car si vous vous attaquez à des terroristes pareils, qui sait ce qui pourrait vous arriver ?

  10. Alexei Says:

    Bonjour Philippe,

    Je suis heureux de te retrouver, j’étais si inquiet… voici presque une semaine que je ne parviens à finir mon cinquième chou à la triple crème de 11 heures tellement je me faisais du souci pour toi.
    Maintenant que tu es revenu, nous allons enfin pouvoir prendre la tête du Bataillon Revel, le comité que je vais créer pour rassembler les intellectuels désireux de convaincre ces défaitistes munichois de Français du bien-fondé de la Croisade que mène l’Otan en Afghanistan.

    A ta place, je me méfierais de ce traître de Charb qui a profité de ton absence pour glisser dans Charlie Nato hebdo une critique de l’engagement de notre armée.

    Alexei.
    Qui reprendra une saucisse de Morteau à ta santé.

  11. Bertrand Delanoë Says:

    @ François Toulouse

    N’avez-vous par observé que la pertinente et ébouriffante chronique de Maître Philippe était d’abord destinée à détruire l’infâme Besancenot ? En effet, à deux reprises, il s’en est pris à ce dangereux facteur ( dont le rôle dans l’épidémie d’anthrax aux USA en 2001 reste à élucider ) qui empêche la gauche de moderniser son logiciel politique !
    Soit dit en passant, vous devriez vous appeler François Paris et contribuer à mes côtés à la modernisation du logiciel politique de la gauche.

    @ Philippe

    Continuez à insulter cette pimbêche de Ségolène, Anne-Sophie Mercier et toi m’aiderez à conquérir le Ps et à moderniser son logiciel politique.

    Bertrand

  12. William Kristol Says:

    Hi Phil ! Je suis très content de pouvoir te parler ! Sais-tu que je me fais traduire depuis 7 ans tes courageux éditos ? J’ai même eu l’idée de faire publier ici un recueil complet des tes œuvres ! J’aimerais que mes compatriotes soient plus sensibles aux grands intellectuels français, dont tu fais partie, avec Bernard-Henri Lévy, Alexandre Adler, Yvan Rioufol, et Romain Goupil. Tous ces esprits éclairés qui prêchent dans le désert benladeniste dans lequel le pays de Voltaire s’est égaré.

    Oui Phil, tu es de ceux qui me font à nouveau aimer la France ! Je sais que tu es durement attaqué dans ce pays de collabos congénitaux toujours prompt à coucher avec l’ennemi ! Sache que ton nom revient régulièrement ici, dans les conversations, quand il s’agit de trouver celui qui sera la voix officielle de la Résistance Française. Je milite en tout cas en se sens.

    Veux-tu que je t’envoies quelques articles que j’ai écrit spécialement pour toi, que tu publierais dans ton journal clandestin ? En même temps, j’espère que tu ne prends pas trop de risques. Dans cet environnement hostile, ta vie est menacée, je le sais. Qui sait dans quelle geôle infâme gardé par des talibans d’extrême-gauche tu pourrais te retrouver, torturé jusqu’à ce que mort s’en suive (car je sais que tu préfèreras mourir que de trahir les tiens) par les partisans de Ben Laden et de Besancenot ?

    Peut-être devrions-nous organiser une mission d’exfiltration ? Tu diras tes édito sur une radio de Washington, et nous ferons de sorte que te voix puisse être entendue sur les ondes française. Dans les maquis, les réseaux de résistance unifiés par André Glucksman t’écouteront et sauront comment agir.

    Phil, soit fort, nous sommes là, nous préparons la libération, la tienne, et celle de ton pays, et ton ami Nicolas Sarkozy nous prépare le terrain avec force, le don de soi qui le caractérise. Les islamogachistochiraquiens n’en ont plus pour longtemps, la fin de leur oppression sanguinaire est proche !

    (Traduit de l’américain par Alexandre Adler)

  13. Jules G Says:

    Mon cher Philippe, tout ceci est odieux, mais que penser de cette dépêche ?
    ___
    Un député danois veut faire du Danemark le pays de la liberté d’expression

    COPENHAGUE – Un député libéral danois, Naser Khader, musulman modéré ayant gagné sa popularité lors de la grave crise des caricatures de Mahomet, a affirmé vouloir faire du Danemark le pays de la liberté d’expression, dans un entretien à l’hebdomadaire Weekendavisen.

    « J’ai pour ambition de faire du Danemark +le pays de la liberté d’expression+ et nous travaillons à l’organisation d’une conférence (internationale) sur la liberté d’expression à Copenhague tous les deux ans », a-t-il déclaré dans cet entretien paru vendredi.

    Cette conférence est destinée, selon lui, à « dresser un bilan de nos efforts de lutte contre l’islamisme » et à « inspirer des musulmans modérés de par le monde ».

    D’origine syro-palestinienne, M. Khader est actuellement président du petit parti Liberal Alliance (anciennement Ny Alliance).

    Il était apparu sur le devant de la scène politique danoise au moment de la crise des caricatures de Mahomet, publiées en 2005 dans un quotidien danois et qui avaient entraîné une vague de violences contre le Danemark dans le monde musulman.

    Invité récemment en France par un cercle international de critiques connus des islamistes, M. Khader a participé à la création d’une association internationale de lutte contre l’extrémisme musulman.

    Il n’a toutefois pas voulu révéler le nom de cette association ni l’identité de ses fondateurs. « Nous nous sommes promis de les garder secrets pour le moment et de travailler en coulisses », a-t-il expliqué.

    « Tout ce que je peux dire, c’est qu’il s’agit de personnes connues mondialement qui luttent pour la liberté d’expression », a-t-il ajouté.

    « Nous sommes un groupe de 12-15 personnes et nous sommes convenus que l’islamisme est du racisme et du totalitarisme et qu’il est essentiel de faire front commun contre lui », a-t-il déclaré vendredi sur la chaîne TV2 News.

    Il a indiqué par ailleurs à l’agence danoise Ritzau que les membres étaient entre autres des ressortissants de Tunisie, d’Egypte, d’Italie et du Canada.

    De son côté, un ex-commandant des services de renseignement danois (PET), Joergen Bonnichsen, expert des questions de terrorisme, redoute une telle initiative qui « risque de maintenir le Danemark dans l’oeil du cyclone ».

    « Nous ne savons pas encore ce qu’il en ressortira (…). Mais (…) les menaces sérieuses qui pèsent sur le Danemark, suite à l’affaire des caricatures, vont persister, et le Danemark continuera d’être dans le point de mire des terroristes », a-t-il déclaré à l’AFP.

    (©AFP / 03 octobre 2008 16h49)
    ___
    Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais parmi les pays cités pour cette louable initiative ne figure pas la France. Or, à qui de droit devrait revenir le poste d’adjudant-chef ou de général de cette manifestation laïque, républicaine et spinoziste, sinon à vous?

  14. Veuzit Says:

    Il faut ici, en ce lieu, pareil à cette étoffe dont sont faits les rêves, élever une statue à Claude Grimbert du journal le Point. Son article sur le film ENTRE LES MURS met en évidence la formidable collusion entre salauds et imbéciles, de gauche et/ou de banlieue, profs et élèves, qui sapent avec véhémence les bases de notre civilisation blanche et chrétienne.
    Cet amateur de jazz qui, à l’occasion, a su pratiquer l’art de Claude Luter et d’Aldo Romano (un étranger talentueux) a merveileusement rendu dans son article le risque que fait peser la mixité culturelle sur notre avenir tant elle obère notre présent.
    Je propose qu’on prélève le sperme de Claude Grimbert pour féconder les femmes africaines afin d’accueillir plus tard des immigrants présentables.

  15. Brouzisc Says:

    Philou,

    Il va falloir changer de registre sous peine de (me) lasser.. Ta polixitude bloguinatoire n’a d’égale que la lourdeur de ses répétitions… Je dois admettre que le premier édito m’avait bien fait « marrer ».

    Quand tu seras arrivé au bout de ton rouleau narcissique, peut-être ré-assumeras-tu enfin, à voix haute, ces/tes positions.. Tu serais en train de te dieudonniser que ça ne m’étonnerai qu’à moitié..

    En même temps, je ne peux pas t’en vouloir.. tu ne fais guère que réagir au contexte.. C’est l’agression de toute part..

    J’ai certes découvert des choses inattendues sur ton « parcours » à travers tes différentes « positions » depuis le début de ta « session de reverse deballaging »..

    Mais bon.. Il est relativement facile d’exister à travers la/sa critique..

    Martyr.. Mouais..

    Tu fais peut-être partie de ceux qui ont fait un « pas de plus dans la compréhension du monde ».. Qui ont remis à plat leurs certitudes..

    Ou pas..

    Bref.. redeviens comme avant.. T’es presque sympathique là..

  16. Veuzit Says:

    je reviens parce que j’ai écrit Claude Grimbert au lieu de Claude Imbert. Et j’en suis navré. Navré je suis au point de revenir hanter ce martyrologue de la pensée contemporaine où gisent penchés sur leurs abats les saints du calendrier, Philippe, Claude, Jean, Bernard-Henri et Cabu. J’espère que Claude Grumberg ne m’en voudra pas et imputera cette erreur grossière à la seule absorption intempestive quoique régulière de vin bio made in France.
    Baudelaire ne disait-il pas qu’il fallait être ivre ? Et Alzheimer ne glorifie-t-il pas la mémoire de, comment s’appelle-t-il déjà ?- Brouzisc.

  17. Redbaron Says:

    Cher Monsieur, Chers lecteurs de l’article ci-dessus,
    Hélas, quiconque suit les liens proposés dans cet éditorial, peut se poser une voire deux peut être trois questions : Manquerais-je de l’humour nécessaire, ou l’auteur de ce blog sombre-t-il dans la mauvaise foi, voire un nombrilisme débouchant sur une forme de paranoïa ?
    Si, par exemple et dans le désordre l’on suit le lien “Islamisation? oh, la barbe!”, on s‘aperçoit, si on lit le texte en son entier, que l’auteur DENONCE le fait que la « contention » des possibles désordres et mutineries du type des années 70-80’s, extrait :
    « Que se passe t-il donc dans nos bonnes vieilles prisons? C’est simple, depuis le début des années 90, après les grandes émeutes revendicatrices de la fin des années 80, l’Administration pénitentiaire a encouragé l’islamisation afin d’assurer la pacification des prisons. De la même manière que les élus (maires et autres) ont appelé les imams de tout poil à la «rescouscous» lors des émeutes de banlieues. »
    On est loin d’un apologie, ou de Tariq Ramandan…
    … Un autre exemple : (…) « les adorateurs du “traître juif” – comme dit si bien Alexei – Noam Chomsky »(…), il s’agit de la critique d’un article d’Alexandre Adler qui utilise lui-même l’expression, et non pas le critique de l’article. Allez donc vérifier !
    Je ne vais pas les citér tous, ce serait fastidieux…
    Et une autre partie des liens nous renvoie à quoi ? À la publicité du film autour de Phillipe Val, Charlie Hebdo et les caricatures, ou encore à des extraits d’interview de ce même Val, donc il s’envoie et se renvoie l’ascenseur républicain bananier : (…) « Là, on ironise sur la fraternité inter républicaine et les renvois d’ascenseur laïques que Charlie, comme tant d’autres journaux respectables, brasse désormais à chaque page. »(…).
    Sûr, c’est l’ « incriticable » piston démocratique, ou une seule personne, (tenez, par exemple vous Monsieur Val), peut diriger et être éditorialiste dans un canard, passer à la télé, à la radio, Écrire et être publié, chanter faux et sortir un disque au « chant du monde » etc., et dès lors, on comprend qu’Internet vous dérange.
    Ici, pas besoin de « lèche-bottes blues » de copinage républicain, (la seule barrière étant la possession d’un ordi et d’une connexion) pour pouvoir s’exprimer et/ou faire connaître son œuvre. Quant à la « sériosité » des écrits des uns ou des autres, vous faites bien peu de cas de la possibilité de jugement du lecteur, l’internaute, la populace, les crétins ! C’est normal, vous êtes d’une élite auto-proclamée !
    Cette remise en perspective de votre œuvre effectuée, je ne m’empêcherais pas de revenir vous lire, voire vous survoler, ne serait-ce qu’afin de connaître les us et coutumes éditoriaux et culturels de Paris.
    Bien à vous.
    Manfred

  18. Laurent Joffrin Says:

    Cher Philippe,

    J’apprends avec consternation la double censure dont tu as été victime. Je suis bien entendu à tes côtés dans cette épreuve: les comploteurs néo-communistes ont su frapper des deux côtés de l’Atlantique un ardent défenseur du monde libre.
    Mais la douleur semble t’égarer, mon cher Philippe. Tu perds ta légendaire aptitude à démasquer les comploteurs gauchiste. Comment as-tu pu croire une seule seconde qu’un Jean-Luc Mélenchon pouvait être de notre côté? Ce criminel, cet amoninable hérétique qui a combattu le saint-traité constitutionnel européen, ce misérable qui applaudit ouvertement le grand complot islamo-gauchiste du Vénézuélien Chavez? Tout ça parcequ’il a accepté de dialoguer avec soeur Caroline? Pourtant, ce n’est pas à toi que je vais apprendre les ruses diaboliques que peuvent avoir les agents du complot communiste international! Mais je viens de comprendre: tout cela est une ruse de guerre: tu veux faire croire à l’ennemi que tu faiblis, pour mieux frapper les comploteurs par surprise. Bravo Philippe! Par ma barbiche, ton génie soutiendrait presque la comparaison avec le mien (j’ai dit: presque…)!
    Bien à toi
    Laurent

  19. spino-for-ever Says:

    très cher Manfred,

    ni nombrilisme, ni paranoïa !

    je crois que vous ne saisissez pas bien l’enjeu profond de tout ceci : C’EST LA GUERRE !

    Une guerre larvée, sournoise, masquée chez nous, mais une guerre sanglante si vous tentez un pas hors de nos frontières – et qui s’infiltre chaque jour un peu plus dans notre quotidien (quiconque aura un soir traversé le forum des Halles pour attraper son RER faute de taxis en maraude me comprendra).

    LA GUERRE pour laquelle d’ailleurs, cher Baron Rouge, nous manquons de forces aéroportées pour sécuriser l’espace aérien à l’aplomb de Lipp.

    LA GUERRE, que mènent les hordes fanatisées venues d’Orient, alliées aux cafards terroristes et à bicyclette du NPA besancenoïste, contre cette Amérique exécrée parce que symbole de Liberté. Et donc contre ses plus Lumineux Soutiens, Alexeï, Lolo, Béachelle, Sœur Caroline et Frère Charb, j’en oublie et des meilleurs… Et puis, bien sûr, la GUERRE contre LUI, oui, LUI, qui cristallise tant de haine, mais aussi tant d’Espoirs, LUI, éternelle icône télévisuelle, pourfendeur des gauchistes liberticides, chantre de la Bannière étoile révérée par Jean-Luc, LUI, qui a su si tôt comprendre les chemins sinueux et malodorants dans lesquels nous engouffraient les autoroutes de l’information…

    LUI.

    Mon Philippe.

    En Guerre.

    Si Beau.

    Si Fort.

    Les muscles saillants sous le marcel écorché au combat.

    Sentant si bon le sable chaud, la sueur, l’urine, l’Homme !

    Au fait, Philippe, j’espère que tu n’as pas pris froid lors de l’expédition nocturne que tu sais. Pour fourguer les ordis, une fois que tu auras fait des copies des disques durs (demande à Baudoin, il t’est dévoué et discret, ça ira plus vite), j’ai toujours cette adresse au Monastère de M.

    dis-moi si ça t’intéresse.

    amicalement

    S.

  20. Charb Says:

    Avoues que c’est toi qui a cambriolé Siné Hebdo !

  21. Alain Finkielkraut Says:

    Je viens de lire la chronique d’Alexandre Adler sur ce petit nazillon de Besancenot.

    J’ai joui.

    2 fois.

    http://www.lefigaro.fr/debats/2008/10/04/01005-20081004ARTFIG00231-social-fascisme-.php

  22. Alexei Says:

    @ Finkie

    Tu as vu comme je l’allume ce stalino-hitlerien de Besancenot ! Il me fallait être à la hauteur de Philippe, notre Spinoza, notre Voltaire, notre Revel, qui avait commencé le travail ce vendredi, sur Inter.

    Après une telle bastonnade, le postier terroriste n’a plus qu’à aller se terrer dans son antre nauséabonde, avec Rouillan et Siné !

    Je suis en forme depuis la guérison de Philippe, je suis prêt à reprendre le combat contre l’islamo-gauchisme ! Ma prochaine cible : les coupeurs de tête de CSP qui ont osé s’en prendre à ma géniale personne ( http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2008/10/les-noconservateurs-prennent-des.html ), à tel point que je n’ai pu finir mon gratin de boudin au munster.

    Désolé pour ton pantalon, Finkie, passe quand tu veux à la maison, Blandine s’en occupera.

    Désolé pour ton échec à Hollywood, Philippe. Tu te rattraperas dans le prochain film de Daniel, consacré à ta lutte contre le tyran Siné.

    Alexei.

  23. philippeval Says:

    Cette chronique d’Alexei est tout simplement grandiose. J’étais tellement ému en lisant ça que, pour ma part, je me suis oublié.

    Quelle verve républicaine! Françoise Giroud doit s’en retourner dans la tombe de Jean-François Revel.

    Alexei a manifestement en tête le Prix Godwin des médias. J’ai toujours su qu’il serait mon challenger le plus sérieux.

    Par contre, je ne comprends pas pourquoi Le Figaro a illustré son J’accuse par une photo de Jabba The Hutt.

    Les voies d’Hollywood sont décidément impénétrables, même aux éditorialistes martyrs.

  24. spino-for-ever Says:

    @ Alexei

    mon bon ami,

    j’avoue avoir eu bien de la peine à comprendre votre vibrant réquisitoire. Pour qui cite sans vergogne Musil et Jaurès, certaines tournures de phrases me semblaient bien osées…

    Ainsi quand vous écrivez :

    « il en va différemment du plan intellectuel où, (…), sur le plan spirituel » je vous suggère d’essayer le « ou » sans accent.

    « si même on peut s’attendre de la correction en cours une amélioration », sans doute avez-vous voulu écrit « on peut attendre », sans « s’  »

    pour « nous aurons à faire à une poussée populiste », l’usage est plutôt « avoir affaire à » (mais ce n’est pas une faute, c’est juste pour que le commun des mortels s’y retrouve)

    par contre, dans « on découvre, avec horreur, qu’un nombre, on hésite à dire, respectable de nos concitoyens, imaginent que le 11 septembre 2001 est le résultat d’un vaste complot » vous vous êtes je crois perdu dans les virgules, car telles qu’elles sont placées, on croit devoir accentuer le nombre plus que les concitoyens (pour l’accord du verbe)

    « Tant les dirigeants du Parti socialiste se donneront tort (…), ils considéreront Besancenot et la théorie de petites brutes imbéciles qui font masse autour de lui comme des représentants plus purs et plus intègres des idées qu’ils défendaient dans leur jeunesse » – sans doute « tant que » ? Ou c’est pour faire plus joli? Plus Figaro ? On me souffle que votre écriture précieuse, qui casse les burnes d’un nombre respectable de vos lecteurs, serait un contrepoint à vos manières de soudard lorsque vous vous aventurez à piller les pâtisseries…

    Mais peut-être devriez-vous virer votre secrétaire, sans doute à la solde des sociaux-fascistes, et qui fait rien qu’à se tripoter la zézette au lieu de corriger les menues erreurs qui parsèment votre prose altière…

    je cherchais une blague pour finir sur votre « prose altier »

    Ça ne vient pas

    tant pis

    amicalement

    S.

  25. DJ_Pessoa Says:

    Bonjour cher Philippe,
    je continue de relire et re-relire votre blog magistral et, tout en admirant de plus en plus votre plume altière et brillante, je ne peux m’empêcher quelque perplexité :
    pourquoi écrivez-vous donc bien mieux sur Internet (l’Enfer de notre temps, le métaReich de Heute !) que dans votre hebdomadaire (à vous tout seul), ou dans vos chansons (à vous tout seul) ou dans vos sketches militants (à vous tout seul) ? Y aurait-il une raison cachée ?

  26. BrunoBoulanger Says:

    Recherche matinale sur google. Voyons un peu, que se passe-t-il si j’écris le mot « kaboul » ? Tiens, un blog ! kaboul sur ouebe. Bizarre, allons-y voir. Qu’y lis-je ? Des conneries. Des conneries avec des vannes merdiques, des jeux de mot vaguement tordus et surtout : des insinuations, des machins voilés, de l’extrait de foie malade. Je te le dis, mon gars. Tu vois, je ne sais rien de ton combat ni pourquoi tu as la haine et je ne sais pas contre qui, tellement ils ont l’air nombreux. Je n’ai rien compris du tout, mais alors rien du tout à ta prose. De l’extérieur, tu pourrais être un mec de gauche aigri comme un militant d’extrême droite. J’ignore pourquoi on t’a censuré mais si tu écris toujours comme ça, faut pas t’étonner.

  27. Codi Racanelli Says:

    Bonsoir, Merci pour votre article. Je montre notre site internet diffusant les ventes immobilieres des banques Espagnoles http://www.foreclosure-spain.com. Le site presente les offres de Banco Sabadelle, BBVA, Santander et Sareb .Espagne acheter dans limmobilier en 2015La baisse des prix de l’immobilier concernent toutes les regions Espagnoles. merci pour vos commentaires et bonne journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :