(6) Droit de réponse de “Charlie” au “Monde”

Correspondance

Une lettre de “Charlie Hebdo”

À la suite de notre article intitulé “Controverses sur la nouvelle orientation éditoriale de ‘Charlie Hebdo’” (“Le Monde” du 4 mars), nous avons reçu de Philippe Val, gérant des éditions Rotative et rédacteur en chef de l’hebdomadaire, la mise au point que nous publions ci-dessous. La plupart des collaborateurs de “Charlie Hebdo” se sont associés à ce texte: Bernar, G. Biard, Cabu, F. Cavanna, Charb, A. Fischetti, Gébé, Honoré, L. Lapin, Luz, Oncle Bernard, X. Pasquini, M. Polac, Riss, Siné, Tignous, Willem et Wolinski.

En chiffres, Charlie Hebdo a connu, en 1999, une perte moyenne de 4.500 numéros en kiosque, compensée en partie par une augmentation constante des abonnements et le succès des hors-séries. La nouvelle formule, lancée le 5 janvier, a produit des effets positifs sur les ventes. Votre article annonce que ce journal est riche et fait entre 14% et 18% de bénéfices. Nous en serions heureux, mais la réalité est moins souriante: le chiffre honorable, mais modeste d’environ 5% est plus proche d’une information sérieuse.

Autre erreur, Philippe Val aurait placé à ses côtés, comme au capital de la société, “plusieurs de ses proches”. Primitivement, les actionnaires des éditions Rotative étaient au nombre de cinq, tous rédacteurs ou dessinateurs. L’un d’eux, notre ami Renaud, possédant deux actions mais ne collaborant plus au journal, a vendu ses titres à notre demande. C’est à l’unanimité que les actionnaires ont voté pour faire entrer dans le capital deux salariés de l’administration.

Il n’y a pas de controverse sur la ligne éditoriale. Celle-ci n’est d’ailleurs pas une ligne, mais une charte générale édictée par François Cavanna, le fondateur du journal. Il y est fait obligation d’être fidèle à la laïcité, à la défense de l’écologie, aux principes démocratiques, aux idéaux des Lumières, aux droits de l’homme, à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et à la dénonciation de la cruauté contre les animaux. Jamais nous n’avons dérogé à ces principes, qui, loin de nous contraindre, nous rassemblent.
Les débats qui ont eu lieu lors de la guerre au Kosovo, et qui, notamment, ont opposé Charb et Philippe Val, se sont exprimés librement dans les colonnes du journal. De même, les différents points de vue lors des élections européennes ont été portés à la connaissance des lecteurs, sans que Philippe Val y exerce aucune censure. Nous nous réjouirions si une telle liberté éditoriale était le fait de toute la presse française.

Enfin, vos accusations contre Philippe Val sont étonnantes pour un journal qui s’honore de sa rigueur et de sa précision: “Sous couvert d’anonymats, d’aucuns lui reprochent la captation d’un héritage collectif. En s’affirmant comme le patron, il s’est approprié le capital symbolique, idéologiques et économiques de Charlie.” Comment aurait-il pu capter l’héritage symbolique et idéologique du journal puisqu’il collabore étroitement depuis le début avec Cavanna, fondateur du journal et propriétaire du titre, ainsi qu’avec tous les dessinateurs de l’ancienne équipe, qui font partie intégrante de la nouvelle équipe? Quant à la captation de l’héritage économique, si elle était avérée, elle serait un délit relevant des tribunaux. En fait d’héritage, lors de son relancement, tous les premiers frais de fonctionnement du journal ont été assumés par Cabu et Philippe Val, et grâce à un emprunt de 200.000 francs qu’ils ont remboursé dans les semaines suivantes.

Article paru le 26 mars 2000.
© Le Monde, 2000, via Presselibre.net

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :