Le Phénix de Turbigo

Comme le Phénix, Philippe Val est un oiseau fabuleux, doué de longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître après s'être consumé sous l'effet de sa propre chaleur.

Comme le Phénix, Philippe Val est un oiseau fabuleux, doué de longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître après s'être consumé sous l'effet de sa propre chaleur.

À peine était-il venu au monde dans une étable de Bethléem que ce blog s’autodétruisait, provoquant la stupeur attristée des centaines de milliers d’internautes qui venaient quotidiennement y faire le plein de philosophie. À l’idée que je me sois fait hara kiri, les pires supputations se sont mises à fleurir sur la toile d’araignée: avais-je été kidnappé par les Farc, menacé par le Hamas, piraté par les Chinois, assassiné par Al Qaida, embauché à la Maison-Blanche?…

Rien de tout ça, je vous rassure. Je me suis simplement emmêlé dans les onglets de mon butineur – vous savez qu’Internet et moi, c’est un mariage de raison plus que de passion. Alors que je m’étouffais de rage devant la page d’accueil du blog de Siné, je suis repassé malencontreusement sur l’interface de mon blog, où j’ai vu un sympathique bouton sur lequel était inscrit “Supprimez le blog”. Croyant bien faire, espérant épurer l’Internet du remugle bachir-el-assadiste dégagé par l’ex-collabo de Charlie, j’ai appuyé sur le bouton, et pshhhit: c’est en fait mon propre blog qui a disparu!

Je n’avais pas besoin de cette nouvelle épreuve pour entamer une cure d’antidépresseurs. Meurtri comme un bébé phoque, j’ai préféré quitter la France pour me réfugier à Baden-Baden auprès du général Alexei.

Depuis mon exil, j’ai provisoirement trouvé refuge chez un sympathique éditeur sensible à la profondeur de mes pensées et au délice de mes concepts. Là, j’ai pu rassurer les millions d’internautes orphelins qui pleuraient ma disparition.

Tel le Phénix, je renais aujourd’hui de mes cendres. Et j’aime autant vous prévenir que ce que vous avez lu sur feu mon premier blog n’était qu’un hors d’œuvre. Comme je le dis souvent à mes troupes pendant les réunions de rédaction de Charlie: on n’est pas là pour rigoler!

On a quand même une guerre à préparer et une civilisation à sauver.

Publicités

Étiquettes : , ,

4 Réponses to “Le Phénix de Turbigo”

  1. Hurluberlu Says:

    Cher Monsieur Philippe Val,
    je m’étais permis sans votre consentement d’héberger sur mon blog les quelques pages qui restaient de votre oeuvre dans les caches des moteurs de recherche pour que vos propos ne disparaissent pas trop vite de la toile. Savoir que votre blog est désormais ressuscité me réjouit, et j’espère que cette fois ci vous resterez longtemps sur le ouaibe, même s’il est bien difficile d’exister au milieu de cette Kommandantur. Je m’en vais prêcher la Bonne Parole de votre Resurrection auprès des nazis qui peuplent l’Internet,

    Hurluberlu, grand admirateur de votre oeuvre

  2. philippeval Says:

    Cher Monsieur Berlu,

    Merci d’avoir offert un toit à mes pages ouèbe momentanément disparues quand dans ma vie il faisait froid. Vous y avez gagné votre place au paradis.

    Dans la mesure où vous avez eu le privilège d’assister à ma résurrection et que vous êtes l’auteur du premier Évangile sur le forum d’Arrêt sur images, permettez-moi de vous surnommer “mon saint Matthieu”.

    Prêchez autant qu’il vous plaira, mais soyez prudent. La toile de jute recèle mille et un pièges, et je ne voudrais pas vous voir mourir en martyr en évangélisant cette jungle fétide.

    “C’est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices. Car je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs.”

  3. leo scheer Says:

    Mazel Tov !

    Un sympathique éditeur.

  4. La maman de Philippe Says:

    Je vous informe de la présence de mon petit le jeudi 18 septembre à Montreuil (93) (s’il n’a pas de dîner avec Bernard-Henry, Laurent ou Nicolas), à l’occasion de la projection du documentaire « c’est dur d’être aimé par des cons », relatant son héroïque défense de la liberté d’expression :

    « rencontre avec Daniel Leconte et Philippe Val, jeudi 18 septembre à partir de 20h30 au cinéma le Mélies, métro croix de Chavaux à Montreuil. Projection du documentaire ».

    Je compte sur votre présence en ces temps difficiles pour mon Philou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :